Sommaire

L'exécutif va-t-il créer de nouveaux impôts pour pallier la crise sanitaire ?

Force est de constater que la crise sanitaire a poussé Emmanuel Macron a revoir sa gestion, ô combien politique,  des ressources financières Françaises. Rapidement, le président de la République a décidé de la prise en charge par l'Etat des salariés contraints au chômage partiel, mais aussi de plusieurs dotations exceptionnelles visant à soutenir les personnels médicaux et paramédicaux.

Mais de telles initiatives nécessitent mécaniquement des fonds. Or, si l'Etat a su trouver l'argent - auquel d'aucuns reprochent d'être "magique" - pour intervenir, il lui faudra tout de même rentrer dans les lignes. C'est pourquoi, indique Capital, l'exécutif plancherait actuellement "sur plusieurs options afin de financer la lourde dette résultant de la crise sanitaire".

Certaines de ces solutions consistent, concrètement, à créer - ou au moins à prolonger - de nouveaux impôts. En effet, pour amortir la dette, l'équipe gouvernementale travaillerait actuellement au prolongement de la durée de vie de la Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades) ainsi qu'à la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).  Autre option : la fraction de la TVA. Mais cette dernière semble moins probable, analyse Capital.

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.