Votre facture d'électricité pourrait bien exploser dans les mois à venir. Le gouvernement souhaite revoir la fiscalité pesant sur les ménages… et vous devrez mettre la main à la poche.
Electricité : pourquoi votre facture va-t-elle augmenter dans les prochains mois ?Istock

Tout partait d’une bonne intention. Au final, bien des Françaises et des Français vont payer plus cher. Et pour cause ! Dans un effort pensé pour davantage de lisibilité et d’accessibilité, le gouvernement a prévu une harmonisation du taux des taxes sur la consommation d’électricité, rapporte Capital. Une initiative compréhensible, mais coûteuse : aujourd’hui, la taxation de la consommation d’électricité est co-gérée par de multiples acteurs, tels que les communes, les départements ainsi que les services préfectoraux ou locaux des finances publiques. Par ailleurs, note le magazine spécialisé en économie sur son site d’information, la loi permet à tous ces organismes de fixer différent paliers… De quoi créer une véritable usine à gaz, donc.

Le soucis se trouve donc moins dans la volonté de simplification affichée que dans l’exécution, dont le coût risque très probablement de retomber sur les contribuables alerte le mensuel de référence en économie.

En pratique, à compter du 1er janvier 2023, la taxe sur la consommation d’électricité sera recouvrée de façon unique par la Direction générale des finances publiques (DGFIP). Ce qui signifie donc que les services compétents n’auront plus à traiter des milliers - 8 800 - déclarations, effectuées auprès d’autres milliers - 3 100 - de comptables différents. Et les collectivités d’économiser, collectivement donc, quelques 11 millions d’euros au total. Cette simplification devrait se traduire par la fusion de trois taxes.

Sait-on combien cela va-t-il vous coûter ?

Seulement, voilà : dans bien des cas, cette simplification ne se fera pas au bénéfice des contribuables, au contraire. L’harmonisation des taux de taxes devrait, à l’inverse, tirer vers le haut du panier toutes celles et ceux qui payaient moins. Certes, ce ne sont pas les ménages qui sont imposés, mais cela n’a rien d’étonnant : la hausse de la fiscalité sur les fournisseurs d’énergies sera très probablement répercutée sur les consommateurs. 

En tout et pour tout, à en croire les informations de Capital, 13 départements pourraient être particulièrement touchés par les hausses de tarifs. Dont certaines pourraient parfois dépasser les cents euros supplémentaires…

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.