Crise sanitaire oblige, l'économie française est à le peine. Les dernières prévisions du FMI ne sont pas rassurantes.
Crise sanitaire : la France va-t-elle connaître la pire récession du monde ?IllustrationIstock

"La reprise devrait être plus progressive que prévu", prévient immédiatement le Fonds monétaire international (FMI), qui s'inquiète de l'ampleur de l'impact de la crise sanitaire sur l'économie française. S'il n'est pas possible d'affirmer que l'Hexagone connaîtra la pire récession au monde, souligne Capital, force est cependant de reconnaître qu'elle compte parmi les pays les plus rudement touchés. Le gouvernement, qui tablait sur un recul du PIB de 11% en 2020 que le Haut conseil des finances publiques estimait "prudent", n'est pas allé assez loin note l'organisme.

Ce dernier estime plutôt que le produit intérieur brut devrait chuter de 12,5% en 2020. C'est moins qu'en Espagne ou en Italie, qui accusent toutes deux une récession record de 12,8% cette année. Une estimation plus pessimiste que celle de la Banque de France qui parie, elle, sur un plongeon d'environ 10%. Pour autant, note le quotidien Les Echos, Bercy récuse cette lecture de la crise sanitaire. "Je maintiens notre révision de croissance pour 2020 à -11%. L'Insee observe une nette reprise de l'activité depuis mai", a d'ailleurs affirmé Bruno Le Maire.

Sur quoi se base le FMI pour affirmer de tels chiffres ?

"La révision à la baisse par rapport à avril reflète des résultats économiques pires que prévus au premier semestre, l'anticipation d'une distanciation sociale persistante au second semestre et les dommages infligés à l'offre potentielle", a fait savoir Gita Gopinath, économiste en chef du Fonds, lors d'une conférence de presse.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.