Pourquoi ce qu'Emmanuel Macron a déclaré est-il faux ?

En pratique, cependant, les jeunes de 18 à 25 ans ont très peu profité de l'aide exceptionnelle qui avait bel et bien été mise en place au cours de la première vague de l'épidémie.

Et pour cause, indique Capital dans son dossier sur l'affaire : n'y sont éligibles que les bénéficiaires du RSA, de l'ASS, de l'AER (Allocation équivalent retraite), ainsi que celles et ceux qui touchent d'ores et déjà la prime forfaitaire pour reprise d'activité. S'ils ont des enfants à charge, les ménages recevant l'APL peuvent aussi demander le bonus de 100 euros par tête blonde. Mais ils n'auront de toute façon pas droit aux 150 euros de base.

Or, comme le rappelle le magazine spécialisé en économie, le RSA n'est ouvert qu'aux jeunes de plus de 25 ans. Certains actifs âgés de 18 à 24 ans peuvent aussi y prétendre, mais seulement s'ils sont parents isolés ou s'ils peuvent justifier d'une activité professionnelle antérieure… Autant de critères qui les maintiennent donc assez éloignés du dispositif.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.