Les ours polaires sont menacés à cause du dérèglement climatique. Une vidéo montrant l'animal à la recherche de nourriture en Arctique créé un scandale sur Internet. Pourquoi ?
Un ours blanc crée la polémique sur la Toile... et inquiète les scientifiqueOurs polairesCapture Twitter

Un ours marqué par les caractères "T-34".  Ce lundi 2 décembre 2019, une vidéo du plantigrade a été publiée sur Facebook par Sergueï Kavry, un membre de l'organisation World Wildlife Fund (WWF) en Russie, avant d'être reprise par les médias locaux. Les clichés ont créé la polémique sur les réseaux sociaux. En effet, ils montrent un ours blanc dont la fourrure a été taguée en rouge.

T-34, nom célèbre d'un tank soviétique

D'après le WWF, ce serait des chercheurs qui auraient marqué l'animal alors qu'il cherchait de la nourriture près d'une commune en Arctique.

Dans sa publication, Sergueï Kavry explique que ce geste est dangereux pour l'ours : "Pourquoi ? Pourquoi ? Il ne sera plus capable de chasser discrètement", a-t-il noté sur Facebook.

L'homme craint que les signes peints sur le flanc de l'animal l'empêchent de chasser. Il sera donc condamné à mourir de faim, relaie France Info.

"ça va être compliqué pour lui de chasser"

Anatoli Kotchnev, chercheur à l'Institut scientifique du Grand Nord, a expliqué à l'agence de presse Ria Novosti que l'ours serait en difficulté pour se nourrir : "Jusqu'à ce qu'il se lave, ça va être compliqué pour lui de chasser", a-t-il déclaré.

Le média local Severpress, situé dans l'Arctique, explique que le marquage a été fait par une expédition scientifique en Nouvelle-Zemble, dans le Grand Nord russe. Ilia Mordvintsev, un autre chercheur assure que les experts du voyage avaient endormi l'ours blanc qui fouillait une décharge. Ils l'ont ensuite tagué et transporté à bonne distance du site, pour voir s'il reviendrait.

Selon Ilia Mordvintsev, le signe T-34 correspondrait en réalité, à la localisation géographique de l'endroit où l'ours a été capturé.

Les ours polaires, premières victimes de la crise climatique

Le dérèglement climatique et la fonte des glaciers dans l'Arctique touchent de plein fouet les ours polaires. Dorénavant, ces animaux passent beaucoup plus de temps à rechercher de la nourriture. Un besoin évidemment élémentaire à leur survie.

En février, les autorités russes avaient annoncé l'état d'urgence en Nouvelle-Zemble à cause de l'arrivée de dizaines d'ours polaires à la recherche de denrées alimentaires car ils mourraient de faim dans leur environnement naturel. 

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !