Une jeune femme de 32 ans est morte après avoir ingéré des gélules amaigrissantes "Best-Life". Les autorités sanitaires rappellent que le commerce de ces gélules est illégal en France.

Une jeune femme de 32 ans est morte en Seine-Saint-Denis, vendredi dernier, vraisemblablement après avoir consommé des pilules amaigrissantes "Best-Life", vendues illégalement en France.

Alerte aux pilules amaigrissantes mortelles

Selon l'Afssaps (Autorité française de sécurité sanitaire des produits de santé), qui a lancé une alerte sanitaire conjointement avec le ministère de la Santé et la DGCCRF, ces gélules "Best-Life" contiendraient deux substances dangereuses :

  • la sibutramine : "principe actif contenu dans un médicament soumis à prescription médicale et nécessitant un suivi régulier des patients en raison du risque de survenue d'effets indésirables cardiovasculaires", selon l'Afssaps
  • la phénolphtaléine : "substance interdite dans les médicaments en France depuis 1999", rappelle l'Afssaps.

Gélules illégales en France

Selon l'Afssaps, "les gélules "Best-Life" revendiquent une efficacité dans la perte de poids et sont vendues illégalement en dehors du circuit pharmaceutique. Il s'agit d'un produit non autorisé en France, ne faisant l'objet d'aucun contrôle par les autorités sanitaires et dont la commercialisation est illégale. Les autorités compétentes procèdent actuellement à la recherche du réseau de vente de ce produit."

Les autorités de santé mettent donc en garde les consommateurs sur les risques de ces produits pour la santé, et "recommandent vivement de ne pas consommer ou administrer ce produit. Il est conseillé aux personnes qui en auraient absorbé de consulter rapidement leur médecin pour un examen de contrôle".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.