S'adressant directement aux personnes âgées malades ou dépendantes, les services de soins à domicile permettent une assistance au quotidien et un suivi médical constant. Les étapes à suivre pour faire sa demande.

Plusieurs situations peuvent exiger une assistance médicale chez soi. C’est pourquoi des solutions ont été mises en place à la disposition des personnes fragiles. Dans le cadre d’un traitement lourd, vous pouvez avoir besoin de services de soins infirmiers à domicile. Ceux-ci sont disponibles pour toute personne âgée de 60 ans et plus, malade, en situation de dépendance ou de handicap, sans que son état de santé justifie une hospitalisation.

Dans certains cas, ce seuil de 60 ans peut être avancé, sur avis médical. Il est aussi possible de bénéficier de ces soins pour le retour à domicile après une hospitalisation, afin d’assurer une transition. Entièrement pris en charge par la Sécurité sociale, ils doivent être prescrits par votre médecin traitant. À vous de contacter un service de soins à domicile proche de chez vous ; votre demande de prise en charge est ensuite adressée à votre caisse d’assurance maladie. Pas de panique ! Si vous n’avez pas de réponse dans un délai de 10 jours, elle est alors considérée comme acceptée. Attention cependant, certaines interventions ne sont pas comprises dans le service de soins infirmiers à domicile : c’est le cas de celles de kinésithérapie, par exemple, qui sont payées à l’acte.

Les autres types de soins à domicile

Mais les soins infirmiers sont parfois insuffisants et d’autres services sont nécessaires. Dans le cas d’un cancer, après la reconnaissance par son médecin du besoin de soins à domicile, il est conseillé de s’orienter vers une assistance sociale en contactant sa mairie, sa Caisse d’allocation familiale ou son service hospitalier. Celle-ci peut assister dans les démarches et mettre en relation avec différents professionnels concernés. Dans ce cadre précis, la Sécurité sociale prend en charge à 100 % les traitements en rapport avec le cancer, les frais d’hospitalisation, les soins infirmiers, la kinésithérapie, le matériel médical et les transports.

Publicité
Publicité

Pour l’ensemble des cas concernés, il faut noter que l’assistance du personnel de santé concerne des soins spécifiques. Pour les aides à domicile telles que l’aide au ménage, à la lecture, à la promenade ou aux courses, il faut se diriger vers des auxiliaires de vie privés. Ceux-ci n’interviennent généralement que sur des actions qui ne sont pas remboursées pas la Sécurité sociale, mais des aides existent. Parmi celles-ci, le crédit d’impôt lié aux services à la personne, l’Allocation personnalisée d’Autonomie (APA), et la Prestation de Compensation du Handicap. Pour vous renseigner ou demander ces aides, vous pouvez vous tourner vers votre caisse d’assurance maladie qui saura vous rediriger.

En vidéo - Quels soins à domicile pour les maladies chroniques ?