Sommaire

Accident de Laon : "Il hurlait, pleurait"

Rapidement après avoir extrait la femme du véhicule, Aurélien et d’autres témoins ont entendu les cris d’un enfant. Assis à l’avant du véhicule, sur le siège passager, "il hurlait, pleurait", raconte l’enseignant. Ne disposant que de leurs mains et de leur courage, les témoins ont vite été freinés par les portières bloquées et surtout, les flammes. "On a essayé de les faire plier par le haut, mais c’était impossible (…) Rapidement, il fallait s’éloigner. On ne pouvait plus approcher de la voiture", lâche-il. "Impuissant" à ce moment-là, Aurélien est encore très choqué par ce qu’il s’est passé. "Qu’est-ce qu’il aurait fallu que je fasse pour les sauver ?", a-t-il demandé à nos confrères, en sanglots.

Quant aux trois autres enfants qui étaient assis à l’arrière, Aurélien se souvient les avoir aperçus.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.