Violences faites aux femmes : la Chine adopte son premier code civil et y inscrit le harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel enfin défini donc condamnable. La Chine, dont les institutions sont restées hermétiques au mouvement #MeToo, vient de faire un premier pas dans la lutte contre les violences faites aux femmes. L’Assemblée nationale populaire a voté en faveur du tout premier code civil, le 28 mai dernier, après quatre tentatives avortées rappelle « Le Monde ». « C’est symbolique. Le code constitue une loi fondamentale qui a une valeur supérieure aux législations antérieures », a indiqué Shi Jiayou, professeur agrégé de droit à l’Université du Peuple de Chine qui a participé à la conception du code civil. Nouveauté législative de l’adoption de ce code ? Sa reconnaissance des droits individuels, explique Shi Jiayou. « [Le code] réaffirme la dignité humaine et le droit à l’intégrité du corps humain (…) Il n’y a pas de contrôle de constitutionnalité des lois en Chine, la protection des droits fondamentaux et des droits du citoyen est donc...Lire la suite sur ELLE.fr

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !