Un hôtel chinois, qui a ouvert ses portes ce vendredi 12 mars, provoque la colère des défenseurs des animaux car il exhibe des ours polaires dans un enclos de verre pour divertir ses clients.
VIDÉO. Chine : un hôtel chinois exhibant deux ours polaires suscite l'indignationIstock

À peine ouvert, un hôtel chinois suscite la polémique aux quatre coins du monde. Comme le rapporte Le Parisien, l'hôtel, situé à Harbin, la capitale d'une province frontalière avec la Sibérie russe, ressemble à un immense igloo surmonté de neige artificielle. Problème, il expose des ours polaires à ses clients, qui peuvent les observer depuis leur chambre à travers des larges fenêtres en verre. Les ours sont installés au centre de l'hôtel dans un enclos surmonté d'une verrière où sont installés des bassins et rochers factices.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux et sur l'AFP, on voit les animaux, faisant partie des espèces menacées, photgraphiés par les clients sous une forte lumière artificielle. Une situation qui a indigné les défenseurs des animaux. "Un hôtel chinois exhibe des ours polaires pour divertir ses clients. Ces animaux, qui parcourent des centaines de kilomètres dans la nature, sont coincés dans un espace minuscule derrière des vitres. Les clients peuvent ainsi les observer directement depuis les chambres", s'est insurgé sur Twitter Hugo Clément, le présentateur de "Sur le front" sur France 5.

"La place des ours polaires est dans l’Arctique"

"La place des ours polaires est dans l’Arctique, pas dans des zoos ou des aquariums en verre et certainement pas dans des hôtels", a réagi Jason Baker, le vice-président pour l’Asie de l’association de défense des animaux Peta, basée aux Etats-Unis. Il dénonce un établissement "qui profite de la détresse des animaux", alors que le territoire naturel des ours blancs sauvages s’étend généralement sur plusieurs milliers de kilomètres.

"Les ours sont des êtres hautement intelligents qui ont besoin d'être occupés. Quand ils sont en captivité, hélas ils s'ennuient et ça cause des stress épouvantables. C'est la raison pour laquelle on voit ces stéréotypies, c'est-à-dire ces mouvements répétitifs", assure Muriel Arnal, de l'associatio One Voice auprès du Parisien. Elle estime "qu'être enfermé est cruel pour un animal sauvage". "Malheureusement, cet environnement artificiel est extrêmement mauvais pour le bien-être et la santé des ours polaires parce que c'est exactement l'opposé de ce qu'ils auraient eu dans la vie sauvage", assure Nirali Shah, de Peta Asie à l'AFP. La porte-parole de l'association estime que c'est "triste et frustrant".

Sur les réseaux sociaux chinois, cet hôtel n'a pas manqué de faire réagir sur le manque de respect des animaux. "Une prison panoramique pour les ours polaires... On n'a donc rien appris en matière de cruauté envers les animaux ?", assure par exemple un utilisateur du réseau social Weibo.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.