L'office anti-cybercriminalité a mis au jour une escroquerie aux cartes bancaires quasiment indétectable. Les malfaiteurs auraient été aidés de commerçants afin de récupérer les données bancaires de centaines de victimes.  
©iStock/LDProd

C’est une affaire inédite. Si jusqu’ici les arnaques aux distributeurs automatiques de billets trafiqués étaient connues, c’est une nouvelle affaire d’escroquerie à la carte bancaire qui a été mise au jour par la police.

L’escroquerie aurait consisté à trafiquer de toutes pièces des terminaux de paiement électronique (TPE). Sans que les victimes ne s’en rendent compte, ces terminaux enregistraient à la fois le code de leur carte bancaire et les données de celles-ci.

Des centaines de milliers d’euros de préjudice

Les malfaiteurs, vraisemblablement aidés de commerçants, utilisaient par la suite les données de la carte pour les réutiliser à l’étranger. "Personne ne comprenait ce qui se passait" ni "d'où ces débits venaient, ils échappaient à tous les filtres habituels", a précisé Valérie Maldonado, dirigeante de l'office anti-cybercriminalité de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), citée par France 3 Île-de-France.

"Quinze personnes, dont des petits commerçants présumés complices, ont été interpellées et une dizaine écrouées ces derniers jours", a ajouté Valérie Maldonado. Le préjudice, qui n’est pas encore connu, pourrait dépasser les centaines de milliers d’euros. Les victimes seraient quant à elles des centaines.

En vidéo sur le même thème : Piratage des cartes bancaires : les conseils pour éviter les fraudes 

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.