C’est la grande période des conseils de placements pour les épargnants en 2018. Qui dit début d’année dit numéros spéciaux ou "unes" sur : "où placer votre argent en 2018 ?" et "les meilleurs placements en 2018" avec cette année une claire incitation à prendre plus de risques.

RÉVOLUTION FISCALE

Et cette année il y a plus de choses à dire que d'habitude évidemment avec la petite révolution fiscale sur les placements qui change tout de même la donne, avec par exemple, le remplacement de l'ISF par l'impôt sur la Fortune Immobilière ou encore la flat tax, le PFU, Prélèvement Forfaitaire Unique, qui est une claire incitation de la part du gouvernement de se détourner des placements qu'il considère comme improductifs, comme l'immobilier, ou les placements sans risque, types fonds euros d'assurance-vie, pour aller vers des placements productifs comme les actions.

LE CONSEIL DES CONSEILLERS

Et c'est donc ce que conseillent les spécialistes ? Pas tout à fait. Compliqué en France de conseiller de ne pas investir dans l'immobilier. On l'a vu avec l'explosion des transactions en 2017 et la hausse des prix, les Français ont une passion pour l'immobilier, surtout quand les taux d'intérêt sont encore à des taux historiquement bas. Immobilier sous toutes ses formes : résidence principale en priorité bien sûr, immobilier locatif avec des carottes fiscales prolongées comme le Pinel et la pierre papier, un des best-sellers des placements des dernières années qu'on continue donc à conseiller. Là où on sent un vrai changement c'est dans l'incitation à prendre des risques. On voit ça partout. En gros, le raisonnement est simple : les rendements sans risque sont tellement bas qu'il faut augmenter la part de placements dits à risque, et notamment la part d'actions, en direct ou à travers des fonds d'investissement.

PLUS DE RISQUES ?

D'un côté on a les rendements des fonds euros d'assurance-vie qui baissent. On aura une idée claire du taux moyen dans les semaines qui viennent puisque les assureurs vont commencer à les annoncer, mais on sait déjà qu'ils seront en baisse. Autour de 1.5% en moyenne. En face des indices boursiers qui ont affiché des performances de 10 à 30% selon les pays et les catégories d'actions. Et donc une claire incitation à allouer une partie de ses placements financiers vers les actions. C'est un conseil assez logique. À condition d'expliquer aux épargnants qu'on est dans un horizon d'investissement à long terme, qu'à court terme on peut subir quelques secousses et qu'il faut être prêt à les traverser sans paniquer. Pour mémoire, tout placement qui peut rapporter plus que le taux sans risque, qui se situe selon les placements entre 0% et 1% nets d'impôts présente évidemment un risque. Il suffit juste de le savoir.

QUELLE ENVELOPPE ?

Même si le prélèvement forfaitaire unique de 30 % remet un peu dans la course les comptes titres (qui étaient imposés à la TMI – donc entre 0 et 45 % + prélèvements sociaux), l'idéal pour investir en OPCVM diversifiés, plus ou moins risqués, tout en gardant une part en placement garanti et en pierre papier, dans un cadre fiscal avantageux, reste l'assurance-vie. Et notamment les contrats sans frais d'entrée ni frais d'arbitrage. Comme par exemple MonFinancier Retraite Vie qui offre l'un des meilleurs fonds en euros du marché mais aussi plus de 650 OPCVM pour diversifier et plusieurs SCPI pour investir dans l'immobilier. Je demande une documentation gratuite sur MonFinancier Retraite Vie.

PETITE TENSION SUR LES TAUX D'INTÉRÊT AUX ÉTATS-UNIS

c'est probablement ce que je suivrai de plus près cette année : l'inflation et les taux d'intérêt aux États-Unis. Hier les taux d'intérêt se sont tendus. Le taux à 10 ans qui est le taux de référence a progressé au-dessus des 2.50%, à 2.53% exactement. Une première depuis près d'un an. Du fait de la robustesse de l'économie américaine et des tensions sur les matières premières et pétrole en particulier. À noter aussi : pour la première fois depuis 2008, le rendement des obligations à 2 ans est passé au-dessus du dividende du S&P 500 (Les Échos). À suivre de près.

LA SURPRISE DU JOUR

Trump a décidé d'assister au Forum de Davos. Une première depuis Clinton. Pas sûr qu'il s'y sente très à l'aise. Décision étonnante de sa part surtout que le thème cette année est "Creating a shared future in a fractured world".

L'INTRODUCTION EN BOURSE DU JOUR

L'agence Bloomberg annonce qu'Aston Martin va faire son entrée en Bourse. À une valorisation proche des 6 milliards d'euros. Il faut dire que la cotation en Bourse de Ferrari en 2015 a été un vrai carton. Aston Martin appartient à un fonds de private equity italien et à des investisseurs koweïtiens. L'année 2017 a été une année record pour Aston en termes de ventes.

ON VOUS L'AVAIT DIT...

Que les syndicats n'allaient pas laisser passer aussi facilement la nouvelle disposition de la Loi Travail, la rupture conventionnelle collective. Celle de Pimkie annoncée en fanfare en début de semaine a déjà été abandonnée face à l'hostilité des syndicats.

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR

Le chômage en zone euro est au plus bas depuis 2009. 8.7% selon Eurostat. 7.3% même dans l'Union européenne. Une baisse du nombre de chômeurs de 1.56 million en zone euro. Rappelons que le chômage en zone euro était encore supérieur à 12% en 2013. Pas mal non ?

LES GAGNANTS ET LES PERDANTS DU JOUR

Aujourd'hui dresse le tableau des gagnants et des perdants du pouvoir d'achat en 2018 du fait de la hausse de la CSG, de la baisse des cotisations salariales, de la taxe d'habitation, de la flat tax et de la transformation de l'ISF en IFI. Aïe pour les retraités aisés mais bien pour les salariés, petits, mais même gros avec la suppression de l'ISF...

LE DÉBUT DU JOUR

C'est le début des soldes. Pour leur donner plus d'impact en 2019, la période des soldes sera réduite à 4 semaines.

LA FIN DU JOUR

Robert Marchand, le recordman cycliste mondial des plus de 105 ans a décidé d'arrêter la compétition à 106 ans.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Toujours l'euphorie avec hier une 5ème séance consécutive de hausse pour le CAC 40 et un 6ème record à Wall Street. L'euro recule à 1,195 dollar plombé par l'incertitude politique en Allemagne. Les négociations entre Angela Merkel et les sociaux-démocrates du SPD se poursuivent et il ne reste plus que quelques jours pour parvenir à un accord. Les cours de l'or noir restent bien orientés, à des plus hauts de deux ans et demi, sur fond de tensions politiques en Iran. Le Brent est à 69 dollars tandis que le WTI se négocie à 63,4 dollars. Mais tandis que les taux remontent un peu, notamment aux Etats-Unis, le VIX, l'indice de peur des marchés, connait une petite tension au dessus des 10.

ON S'EN FOUT ?

HD1 et NT1 vont devenir TF1 Séries Films et TFX ; C'est étonnant mais on se bat pour prendre la tête du PS, Stéphane Le Foll et Olivier Faure se sont déclarés candidats mardi ; À partir de l'année prochaine, votre permis de conduire sera confisqué 72 heures si vous téléphonez en voiture ; Le nombre de familles monoparentales a explosé de 80% en 30 ans, 1.5 million de personnes vivent sans conjoint avec au moins un enfant, 85% sont des femmes (Aujourd'hui) ; La Barbie "enceinte" vient de sortir, ce qui est un peu étrange c'est qu'on peut sortir et entrer le bébé dans le ventre ; Selon une association de professionnels de l'immobilier le prix du mètre carré a flambé de 7.7% à Paris à 9209 euros.

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié sur MonFinancier.com le 10/01/2018.