Tous ensemble

Réunion ce vendredi à Shanghai de tous les ministres des Finances et des banquiers centraux du G20. Et à partir de maintenant, il va falloir à nouveau suivre de près ces grands sommets internationaux. Car l’économie mondiale est à la croisée des chemins et que la pression pour des actions coordonnées va se faire de plus en plus pressante.

UNE PRISE DE CONSCIENCE

Jamais depuis 2008, les craintes de nouvelle crise économique n’ont été aussi fortes et jamais depuis 2008 l’incertitude n’a été aussi grande comme le prouve la volatilité sur les marchés. L’élément nouveau à ce sommet de Shanghai, c’est le sentiment que les banques centrales commencent à s’essouffler. Elles peuvent certes encore injecter de l’argent ou baisser encore les taux déjà négatifs mais leur impact, tant sur les marchés que sur l’économie, devient de moins en moins percutant. Qu’est-ce qui peut sortir de ce type de sommets ? Pas de décision majeure encore mais le début d’une prise de conscience que les banques centrales ne peuvent plus seules sauver l’économie mondiale et que les gouvernements doivent agir.

VERS DES ACTIONS CONCERTÉES

Mercredi, le FMI a distribué une note alarmante à tous les participants au sommet en insistant sur le ralentissement de l’économie et sur l’impact dévastateur que pourraient avoir les désordres actuels des marchés. Le FMI prévoit d’ailleurs d’abaisser sa prévision pour 2016 qui est toujours à 3.4%. Dans les mois qui viennent, si les marchés ne se stabilisent pas, on pourra s’attendre à des interventions concertées sur le marché des changes. C’est une source majeure de volatilité avec l’effondrement des monnaies émergentes, la hausse du dollar et les craintes de dévaluation du yuan. Le G20 va devoir également obliger la Chine à être plus transparente sur ses mesures de relance et notamment expliquer sa politique de change. Et enfin, il va falloir mettre la pression sur les pays comme la France qui n’ont toujours pas fait de réforme, et à l’inverse sur les pays comme l’Allemagne qui ont fait le job, ont à nouveau un excédent public et pourraient mener des politiques de relances plus agressives. Vendredi, c’est le premier d’une longue série de sommets où il faudra convaincre tous les pays de tirer dans le même sens. Pas une tâche facile certes mais pas d’alternative.

MADAME 35 HEURES

part à l'attaque du gouvernement. Pas étonnant que la femme qui a légalisé la paresse en France s'offusque de la nouvelle loi sur le travail proposée par Valls. La bonne nouvelle c'est qu'à l'approche des élections de 2017, les masques tombent. À gauche avec d'un côté le camp des historiques passéistes et de l'autre celui des sociaux-démocrates réformistes. Il ne reste plus qu'à attendre que la clarté se fasse aussi à droite.

PAS DE QUOI FAIRE LA FÊTE

Même le gouvernement n'a pas paradé mercredi en annonçant la baisse surprise du nombre de chômeurs. Il semblerait que cette baisse soit due en partie à un nouveau bug d'inscriptions au chômage. Il va donc falloir attendre le mois prochain pour connaître la situation réelle.

UN SCORE SANS APPEL

Le taux de chômage des moins de 25 ans est de 25% en France, de 13% en Grande-Bretagne et de 6.5% en Allemagne. No comment.

NOUVELLE CARRIÈRE POUR BERNARD TAPIE

Coureur automobile. Il a été intercepté mercredi sur l'A7 à 185 km/h au lieu de 130. Retrait immédiat du permis. Qu'est-ce qui va lui rester ?

EST-IL L'OR OU PAS ?

C'est peut-être le plus grand débat qui agite les traders et les investisseurs actuellement. L'or a rebondi en 2016 après des années de baisse et de surplace et certains pros pensent qu'acheter l'or est le deal de l'année voire de la décennie. Je vais vous faire une confidence mais ne le répétez à personne : je n'ai aucune idée sur le sujet.

LE SENS DU CONSENSUS A L'ALLEMANDE

Deutsche Borse veut acheter LSE mais accepte que le siège du nouveau groupe soit à Londres... mais avec un patron allemand. Quid si Brexit ?

RIEN NE L'ARRÊTE

Score écrasant de Trump dans le Nevada. Écrasant. Plus rien ne lui résiste. 45.9% des voix ! Plus que la somme des voix pour Rubio, 2ème, et Cruz. La surprise vient surtout du fait qu'il a remporté 44% des votes... hispaniques malgré toutes ses déclarations anti-latinos et anti-mexicains... S'il confirme son avance le 1er mars, pour le Super Tuesday, plus rien ne pourra l'arrêter. Certains le comparent déjà avec Ronald Reagan... Tout cela est complètement dingue.

COLLEZ-LEUR UNE AMENDE

Les États-Unis, à notre place, auraient déjà extorqué des amendes de plusieurs milliards aux GAFA. Mais nous parlons et nous ne faisons rien. Le fisc français a décidé de réclamer 1.6 milliard d'euros d'arriérés d'impôts à Google mais on va sûrement se contenter encore d'une allocation de quelques millions d'euros à un fonds Google d'aide à la presse. C'est énervant !!!

QUAND L'EUROPE S'ALLIE

elle peut gagner... Le carnet de commandes d'Airbus fin 2015 est de 1000 milliards d'euros ! 10 ans de travail pour le groupe.

LE TTSO DE LA SEMAINE : "Le graphique le plus déprimant du monde"

C'est ainsi que le Business Insider titre ce chart extrait du rapport du président du FMI. Ce qu'il montre : 1) la constance avec laquelle les prévisions de croissance mondiale du FMI ont été trop optimistes (genre le double de ce qu'on a véritablement constaté), 2) la dégringolade de la croissance mondiale sur les 5 dernières années. Quant à ce propos, Christine Lagarde parle d'une ère de "nouveau médiocre"... Pour une fois, le FMI ne se plante pas. "The only function of economic forecasting is to make astrology look respectable." Ezra Solomon (économiste américain, prof à Stanford – 1920-2002).N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est simple et c'est ici.

VOILÀ C'EST TOUTBONNE JOURNÉEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Edito publié sur MonFinancier.com le 25/02/2016.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet