La France a fêté la victoire. Et elle a accueilli l'équipe de France avec une ferveur prévisible mais tout de même surprenante. Laura Flessel va devoir céder sa place à Didier Deschamps et on murmure sur les réseaux sociaux que Kylian Mbappé devrait remplacer Édouard Philippe dès la rentrée...

LUCKY MAC

Une fois de plus, Macron aura démontré à quel point il a la baraka. Alors que sa popularité était en chute libre, le voilà sur le devant de la scène, tout sourire, entouré de cette jeune équipe de France triomphante. La photo de Macron célébrant le premier but a déjà fait le tour de la twittosphère. On imagine assez bien Macron revoyant avec ses conseillers en com', les photos et les vidéos de lui lors de cette finale et du day after disant "alors, j'ai été bon non?". Version moderne de "Miroir, mon beau miroir dis-moi qui est le plus beau ?". Reste à savoir combien de temps durera cette "union nationale" que célèbrent les médias.

LE CHIFFRE DU JOUR

22.3 millions.Le nombre de Français devant leur télé au moment du coup de sifflet final de la finale du Mondial.

L'AUTRE CHIFFRE DU JOUR

Zéro. C'est l'impact de la victoire de la France sur le PIB. Au cas où on vous pose la question...

CAP 22

C'est le nom du rapport remis au Premier ministre par le comité Cap 22 pour réaliser à moyen terme 30 milliards d'euros d'économies (Figaro). Principales propositions : réduire les aides publiques inefficaces, supprimer les niches fiscales et sociales, outsourcer l'aide au retour à l'emploi, simplifier le recouvrement des impôts ou encore supprimer les doublons État/Collectivités. Espérons que ce rapport ne finira pas dans la poubelle. Comme les rapports de la Cour des Comptes.

IL NE MANQUAIT PLUS QUE CA

Trump est déchaîné en ce moment. ET on a de plus en plus de mal à le suivre. On croyait que la Russie était l'ennemi des États-Unis. Mais Trump a finalement apporté un soutien massif à Poutine lors du sommet d'Helsinki. Il a refusé de condamner la Russie pour son ingérence dans les élections américaines parce que Poutine était "extremely strong and powerful in his denial". Recherche boussole désespérément.

DU COTÉ DES MARCHÉS

Clôture en ordre dispersé à Wall Street, la cote américaine ne savait pas quelle direction choisir, ballottée entre le bon accueil réservé aux résultats trimestriels de Bank of America et le net repli du pétrole. La prudence est également de mise avant l'audition Jerome Powell, le président de la Fed, devant le Sénat. Si le indice Dow Jones a progressé de 0,17% à 25.061,89 points, le S&P 500 s'est contracté de 0,12%, à 2.797,96 points tandis que le Nasdaq Composite a plié de 0,28% à 7.804,24 points. Du côté des places asiatiques, l'inquiétude est de mise sur fond de craintes sur la santé économique de la Chine après un ralentissement du PIB au deuxième trimestre. Seule la Bourse de Tokyo échappe à cette pression vendeuse, soutenue par l'affaiblissement du Yen. Le Nikkei clôture en hausse de 0,44% à 22,697.36 points. A noter le fort décrochage du pétrole alors que Arabie Saoudite serait prête à accroître son offre et que les Etats-Unis envisageraient d puiser dans leurs réserves stratégiques. Le Brent cède encore 0,74% après avoir lâché 4,4% la veille tandis que le WTI redonne 0,44% après avoir abandonné 3,79% lundi.

LE BILAN DU JOUR

LLoyd Blankfein. Le patron de Goldman Sachs depuis 2006. En 2006, la banque affichait des revenus de 38 milliards de dollars et un bénéfice net de 9.5 milliards. Les chiffres aujourd'hui sont très proches. Le cours de bourse est certes 50% au-dessus de celui de 2006, mais sous performe largement l'indice S&P. Il faut dire qu'entre-temps il y a eu la crise de 2008 qui aurait pu emporter la banque sans l'aide de la FED.

L'ALIGNEMENT DES PLANÈTES DU JOUR

Dans l'automobile française. Records absolus des ventes de véhicules dans le monde par PSA et Renault au premier semestre. 2,07 millions pour Renault, 2.18 pour Peugeot (avec Opel).

LA BAISSE DU JOUR

La révision de croissance pour l'Europe par le FMI. 2.2% en 2018 au lieu des 2.4 prévus et des 2.4 de 2017. 2.2% pour l'Allemagne, 1.8% seulement pour la France. Les pays qui cartonnent : l'Inde et ses 7.3%, les États-Unis et leurs 2.9% ou encore l'Espagne et ses 2.8%.

VOTRE ARGENT DU JOUR

Selon un récent sondage du groupe bancaire BPCE et de l'institut Kantar TNS, seul un épargnant sur 5 connaît la nouvelle fiscalité des revenus du patrimoine (la flat tax) et sait que le PFU s'élève à 30%. Et 8% seulement savent que la flat tax comprend les prélèvements sociaux. Paradoxalement, malgré la faible connaissance des Français sur la fiscalité, ces derniers lui donnent une importance croissante dans le choix de leurs placements. Selon l'enquête BPCE-Kantar, 37% des sondés souhaitent privilégier « des placements offrant des avantages fiscaux ». Paradoxal ? Pas tant que ça quand on sait qu'avec l'assurance-vie, le produit d'épargne préféré des Français, il n'y a pas d'impôt (donc pas de flat tax) tant qu'on ne fait pas de retrait, que seule la part de gains comprise dans le retrait est imposée et que dès lors que le contrat a huit ans, il y a un abattement de 4600 euros pour une personne seule et 9200 euros pour un couple. Alors, la flat tax, on s'en fiche un peu.... Découvrez le contrat d'assurance-vie MonFinancier Retraite Vie.

ON S'EN FOUT

Sarkozy et Wauquiez vont s'afficher ensemble aujourd'hui lors d'une épreuve du Tour de France; Sommet social aujourd'hui avec Macron, les syndicats et le patronat; Theresa May a accepté 4 amendements majeurs pour éviter une explosion de son parti : conséquence, son projet de soft Brexit redevient à nouveau totalement illisible; Yannick Jadot (Qui?) va être la tête de liste aux Européennes d'EELV; 18% des hommes seulement préparent les repas pendant les congés : la parité en cuisine n'est pas pour demain.

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié sur MonFinancier.com le 17/07/2019.