INTERVIEW. Depuis 2012, Patron Incognito propose aux chefs d'entreprises de s'infiltrer au plus près des salariés sur leur lieu de travail. Avant le nouvel épisode du 10 janvier, le directeur des programmes Matthieu Bayle nous dévoile les secrets de fabrication.
Patron Incognito : les indiscrétions à savoir sur l'émission phare de M6©ENDEMOL WORLDWIDE DISTRIBUTION LIMITEDService de presse
Sommaire

Patron incognito : comment sont recrutés les patrons en immersion ?

Dix ans d’immersion dans le monde du travail. Depuis sa première diffusion en 2012, l’émission Patron incognito (adapté du format anglais Undercover Boss) a permis de mettre en lumière diverses enseignes en prime time. Le principe reste le même : des patrons s’immiscent au plus de près de leurs salariés sous une autre apparence.

Délaissant leur rôle de PDG pour se glisser dans la peau d’un commis, vendeur ou manutentionnaire, ces chefs d’entreprise sont formés par leurs propres salariés. Sans que ces derniers se doutent un instant de leur véritable identité. Pour Matthieu Bayle, le directeur des programmes d’Endemol France, Patron incognito a "un truc particulier" face à d’autres émissions. "Le monde du travail, qui est un milieu plus que concernant, est un territoire peu usité dans le divertissement. Je pense que ça fait la spécificité du programme et l’adhésion des téléspectateurs", explique-t-il pour Planet.

Mais, comment participe-t-on à un programme comme Patron incognito, sans en avertir ses salariés ? "Il y a des candidatures spontanées de patrons que l'on étudie. Il y a des patrons ou des entreprises qu’on va chercher", déclare Matthieu Bayle, tout en élargissant les profils. "On essaye de diversifier les entreprises et les patrons qu’on met à l’antenne pour avoir à chaque fois une immersion qui nous apprenne aussi des choses, comme les métiers du secteur". Du commerce en ligne à la vente à emporter, en passant par le prêt-à-porter et le marché de l’occasion, l’émission est aussi une chance pour les entrepreneurs touchés par la crise sanitaire de relancer leur activité, comme Yves Hecker, le patron de la chaîne de restauration Les Burgers de Papa.

Comme nous l’indique Matthieu Bayle, les employeurs "voient une opportunité de communication sur leur entreprise". Ce qui équivaut aussi à dévoiler l’envers du décor au sein de leurs équipes. "On les prévient bien que le but, c’est de montrer aussi une réalité de terrain qui dysfonctionne". Et donc ainsi, après retour d’expérience, d’améliorer les conditions de certains salariés suivis dans le programme. "On met en avant les salariés de l’ombre à la lumière avec ces immersions grâce aux patrons", persuade le représentant d’Endemol France.

Besoin de faire le point sur votre suite de carrière ? Ou de créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.