Ce 8 novembre est diffusée "La Dernière Partie", la fiction événement portée par Franck Dubosc sur TF1. Dans ce téléfilm inspiré de sa vie, l'acteur revient sur sa relation compliquée avec son père touché par la maladie. Voici quelques secrets de tournage.
La dernière partie (TF1) : les secrets autour du téléfilm de Franck Dubosc©François LEFEBVRE/TF1
Sommaire

La Dernière Partie : quelle est l’intrigue du téléfilm ?

Du rire aux larmes, Franck Dubosc se dévoile avec émotion. Ce lundi 8 novembre est diffusée La Dernière Partie, la fiction événement porté par le comédien (qui vient de fêter ses 58 ans) dès 21h05 sur TF1. Dans ce téléfilm scindé en deux parties, le quinquagénaire dévoile une part intime de sa vie en retraçant son histoire familiale avec les comédiens Guy Marchand et Macha Méril.

À travers cette fiction réalisée par Ludovic Colbeau-Justin, le comédien Franck Dubosc endosse le rôle de Christophe Maquet, un avocat issu d’une famille d’ouvriers, qui s’apprête à recevoir la Légion d'honneur. Une incroyable distinction pour cet homme au sommet de sa carrière. C'était sans compter sur une terrible nouvelle lorsqu’il apprend que son père, avec qui ce dernier est fâché depuis plusieurs années, est gravement malade. D’autant que le patriarche a choisi d’organiser "son départ" le jour même où son fils reçoit sa médaille lors d'une grande cérémonie.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 

Une publication partagée par Franck Dubosc Officiel (@fdubosc_officiel)

Tiraillé entre la culpabilité et la rancune envers son père pensant lui voler la vedette, l’avocat prend conscience du temps qu’il veut rattraper avec lui. Décidé à passer trois jours ensemble, le héros veut à tout prix tenter une ultime réconciliation père-fils. Une situation qui s’annonce plus compliquée à gérer après tant d’années de conflits entre les deux hommes.

Comme l’explique Franck Dubosc dans les pages de Télé 7 Jours, le comédien expliquait son choix d’évoquer son histoire personnelle à l’écran. "Je crois que j’avais envie de clore un chapitre. Ma mère était mal en point, et je voulais qu’elle sache combien j’étais fier de mon père. Hélas, elle s’en est allée peu après la fin du tournage". Pour le célèbre humoriste, ce téléfilm est aussi l’occasion de rendre un vibrant hommage à son père disparu en 2002.

Une fiction émouvante pour Franck Dubosc dédiée à son père

Si Franck Dubosc a fait le choix de prendre des personnages fictifs dans le téléfilm La Dernière Partie, le comédien retrace bien à l’écran sa vie de famille et notamment sa relation conflictuelle avec son père Lucien.  "Ce film, c’est une façon de montrer à mon père que j’étais fier de lui. Mais c’est trop tard", assurait le quinquagénaire dans Le Parisien.

Ouvrier de profession, son père a pourtant souffert de la maladie de Charcot dont il a livré bataille jusqu’à son dernier souffle en 2002. À l’image de son duo porté à la télévision avec le légendaire Guy Marchand, Franck Dubosc se livre sur son lien avec celui dont il n’a jamais eu la reconnaissance durant sa carrière. "Mon père ne me disait jamais qu’il était fier de moi. Cela m’a beaucoup manqué. Il ne montrait jamais ses sentiments. Moi non plus, d’ailleurs…", a-t-il admis auprès de Télé 7 Jours en ajoutant. "J’ai su, bien plus tard, par des roches, qu’il parlait de moi constamment".

Si le comédien emblématique de la saga Camping  regrette que son père n’ait pas pu assister à son premier Olympia, il a néanmoins pu renouer avec lui quelques jours avant son décès. Un moment marquant pour la star auprès de son papa à son chevet. "La seule fois où on s’est parlé, c’est avec les yeux. Quand je suis venu lui dire au revoir, il m’a regardé, il m’a montré ses jambes affaiblies, juste pour que je l’autorise à partir. C’est la seule fois où s’est parlé. Enfin… moi, j’ai parlé normalement, lui, ne pouvait plus", évoquait-il dans le quotidien francilien avant de conclure avec ses derniers mots. "Je lui ai dit : 'D’accord, papa, il n’y a pas de problème, tu peux partir’".

Pourtant, le comédien et coscénariste a également connu plusieurs moments marquants durant le tournage de son téléfilm qui s’est déroulé en début d’année.

Où et quand s’est déroulé le tournage de La Dernière Partie ?

Comme l’indique un communiqué de TF1, le tournage de La Dernière Partie s’est déroulé du 5 janvier jusqu'au 4 février 2021 entre Paris et la région Occitanie, comme dans la ville de Sète. Parmi les stars présentes dans la fiction, on retrouve aussi Julie Gayet, Héléna Noguerra et Bruno Solo. Un casting rêvé pour le comédien Franck Dubosc qui a noué un lien indéfectible avec son père de fiction Guy Marchand.

"J’étais aux petits soins pour Guy, et lui me montrait qu’il n’en avait pas besoin. C’est un acteur formidable, qui a toujours gardé la tête haute. Je lui tire mon chapeau, notamment pour cette séquence où il va essayer un cercueil. Psychologiquement, il faut vraiment le faire", assure-t-il à nos confrères de Télé 7 Jours, dévoilant une autre scène, plus difficile à tourner pour lui. "Celle où mon personnage dit ‘je t’aime’ à son père. Comme je n’ai jamais réussi à le dire au mien, le jouer était d’autant plus émouvant. À ce moment-là, le visage de Guy Marchand, qui l’incarne, s’est transformé en celui de mon père". Un moment bouleversant sur la fin de vie qui risque bien d’émouvoir les téléspectateurs devant leur écran.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.