Sommaire

Guillaume de Tonquédec "pas très emballé" de jouer le gendarme Etienne Sesmat

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">
rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

rel="nofollow">

Parmi les protagonistes phares autour de l’affaire Grégory, on retrouve le gendarme Etienne Sesmat, instigateur de l’enquête à l’époque, joué dans la fiction par Guillaume de Tonquédec. Pourtant, rien n’était joué d’avance pour que l’acteur accepte de participer à la fiction événement de TF1.

"J’y suis allé à reculons, avec des pincettes. Je ne voulais ni voyeurisme ni sensationnalisme. Hors de question qu’une piste soit favorisée au détriment d’une autre", se justifiait le célèbre comédien face à nos confrères de TV Magazine. Plus loin, il persistait. "Je n’étais pas très emballé à l’idée de jouer le gendarme Etienne Sesmat qui initie l’enquête. Il me semblait trop raisonnable. J’aurais plutôt voulu jouer le juge Lambert (Laurent Stocker), très maladroit dans son métier et qui rêvait d’écrire. Il est passé à côté de sa vie à cause de l’affaire et de son retentissement".

Après avoir changé d’avis, Guillaume de Tonquédec s’est emparé de son personnage, puisant dans les mémoires de l’ancien gendarme sur cette affaire (parues en 2006) pour l’incarner à sa juste valeur. "Venant de l’armée, il avait des valeurs. C’est un homme profondément honnête qui est encore aujourd’hui en quête de la vérité".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.