Le président de la République va lancer ce jeudi soir la "grande consultation" des Français au sujet de la réforme des retraites. Découvrez comment cette première rencontre va se dérouler.
Retraites : voici ce qu’Emmanuel Macron prévoit ce jeudi soirAFP

La rencontre devait initialement avoir lieu jeudi dernier mais elle a été reportée suite à l’annonce du décès de Jacques Chirac. Le lancement de la "grande consultation" des Français au sujet de l’épineuse réforme des retraites aura donc lieu ce jeudi 3 octobre. À l’instar de ce qui était initialement prévu, la rencontre se déroulera à Rodez, dans l’Aveyron. L’heure n’a pas non plus changé, le top départ sera donné à 18h30 dans la salle des fêtes de la préfecture, en présence de 500 lecteurs du groupe de presse La Dépêche.

"L’idée est vraiment d’avoir un échange"

Le choix de cette ville n’est pas anodin. Située dans un département rural, Rodez compte en effet un tiers de personnes âgées de plus de soixante ans, souligne le Huffington Post. "Le maire, Christian Teyssèdre est l’un des rares à avoir l’étiquette En Marche !, compagnon de route de la première heure du chef de l'État. Un clin d’oeil tacite aux élections municipales qui auront lieu en mars", ajoute-t-il.

Retraite : les pensions vont-elle baisser ? Jean-Paul Delevoye répondRetraite : les pensions vont-elle baisser ? Jean-Paul Delevoye répondNombreux sont les retraités à craindre la réforme portée par l'exécutif : elle risque en effet de les taper durement au portefeuille. C'est en tout cas ce qui filtre dans la presse… Et ce que souhaiterait...

Concrètement, le chef de l'État sera accompagné du haut-commissaire aux Retraites, Jean-Paul Delevoye, et fera face à un parterre de Français qui pourront librement l’interroger au sujet de la réforme des retraites. Un difficile exercice de questions-réponses qui devrait durer plus de trois heures et sera arbitré par le rédacteur en chef de Midi Libre, Olivier Biscaye. Interrogé par le Huffington Post, le journaliste prévient : Il n’y aura pas de longs monologues, l’idée est vraiment d’avoir un échange et que les Français aient le temps de poser toutes les questions qui les intéressent”.

Et des questions, il promet d’y en avoir….