Faut-il vraiment réformer notre système de retraite ? Certains experts soutiennent en effet que c'est inévitable. D'autres, en revanche, semblent moins pressés…
Retraites : ces "faux" arguments qui sont parfois avancés pour réformerIstock

Solidarités. "On reste convaincus qu'une réforme est nécessaire pour assurer l'équité et la pérennité du système de retraites par répartition", affirme-t-on sans hésiter dans l’entourage de Laurent Pietraszewski, le monsieur Retraite du gouvernement, contacté par France Info. Nombreux sont ceux, en effet, pour qui la transformation de notre modèle de retraite est indispensable ; sinon tout à fait inévitable. La nécessité émane, après tout, des évolutions globales de notre société — de sa tendance au vieillissement et de tous les problèmes démographiques que cela peut engendrer. C’est en tout cas ce que soutient l’économiste Jean-Hervé Lorenzi, fondateur du Cercle des Économistes, qui accorde à La Tribune un long entretien sur la question. "On ne peut pas geler pour l'éternité l'âge de départ à la retraite dans une société qui vieillit", juge-t-il d’entrée de jeu, recyclant un argument connu ; lequel consiste à dire que plus l’espérance de vie augmente, plus il faudra travailler tard. C’est loin d’être la seule raison qui pourrait pousser l’exécutif à réformer.

Pourquoi Emmanuel Macron veut-il réformer les retraites ?

Sur le site de la fonction publique, le gouvernement détaille l’ensemble des motivations économiques qui dictent à son action politique. "Le rapport du Conseil d'Orientation des Retraites (COR) publié le 14 avril 2010 a mis en lumière la situation très difficile des régimes de retraite en France", rappelle-t-il d’abord. Et de poursuivre, soulignant le danger d’un "papy-boom" faisant suite au célèbre baby-boom de l'après-guerre. Ce dernier, insiste-t-on sur la plateforme officielle, n’est pas sans risque pour le système. "Aujourd'hui, une retraite sur 10 n'est pas financée. Si rien n'est fait, ce sera une sur 6 en 2030", peut-on y lire.

"L'objectif du Gouvernement est de sauver nos régimes de retraite, dans un principe d'équité, et de trouver aujourd'hui les solutions pour les retraites de nos enfants, tant dans le secteur privé que public, voilà tout l'enjeu de cette réforme", conclut enfin l’exécutif.

Et pourtant, d’aucuns doutent de la nécessité réelle de cette réforme. Pourquoi ? Sur la base de quels arguments ?

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.