Sommaire

Vers une réforme des retraites progressives, protégeant la dignité des assurés ?

Autre point essentiel sur lequel Emmanuel Macron a souhaité s’attarder : la réforme ne sera pas immédiate, même après son entrée en vigueur. Il n’est donc pas question de travailler de travailler davantage tout de suite… "Pas demain, pas brutalement, pas de manière uniforme car il faut prendre en compte la difficulté des métiers", a-t-il tenu à préciser, rapporte Le Parisien.

Puis, il est rentré davantage dans le détail : la transformation se fera "progressivement, sur plusieurs années et par un système qui fait la différence selon le travail réellement effectué". Non sans donner quelques gages aux actifs d’aujourd’hui, qui sont aussi les retraités de demain… "Une vie de travail doit offrir une pension digne. Et donc toute retraite pour une carrière complète devra être supérieure à 1 000 euros par mois", a en effet promis le président.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.