Les 3,7 millions de retraités qui s'attendent à voir leur taux baisser de 8,3 à 6,6% dès le 1er janvier 2019 risquent d'être déçus. La date de mise en place de la mesure promise par Emmanuel Macron reste, pour le moment, incertaine.
IllustrationIstock

Baisse de la CSG des retraités : une mise en œuvre pas si évidente

“Nous annulerons la hausse de CSG subie cette année pour les retraités gagnant moins de 2.000 euros par mois”. Telle a été la promesse d’Emmanuel Macron, lors de son allocation. Aucune précision n’a cependant été donnée sur la date de prise d’effet. Cela se fera-t-il en tout début ou en cours d’année ?

L’entourage d’Olivier Dussopt, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics, tient à rassurer sur le sujet. “Les services travaillent actuellement pour la mise en œuvre, dans les meilleurs délais et à compter du 1er janvier de cette suppression de la hausse de la CSG”, rapporte Capital.

Toutefois, une prudence est signifiée : “si pour des raisons techniques et compte tenu des délais impartis, cette mesure ne pouvait être effective dès le 1er janvier, elle sera rétroactive”.

Il est donc probable qu’aucun changement ne survienne sur les pensions de janvier 2019. Pour un député de La République en marche, ce potentiel décalage pourrait avoir un “effet catastrophique”.

A lire aussi :  Pension, niveau de vie… Toutes les menaces à anticiper avant de prendre votre retraite

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.