Revalorisation des retraites : la pension complémentaire sera-t-elle augmentée en juillet, elle aussi ?IllustrationIstock
Elisabeth Borne a confirmé la revalorisation des retraites de base de 4% au mois de juillet 2022. Quid des pensions complémentaires ?

C'était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron : la revalorisation des pensions de retraite de base pour faire face à l'inflation, estimée à 5,2% en mai selon les derniers calculs de l'Insee. Le 7 juin dernier, la cheffe du gouvernement Elisabeth Borne a confirmé cette hausse de 4% dès le mois de juillet. Ainsi, cette indexation de votre pension de retraite sera visible sur votre compte en banque dès le 9 août 2022. Dans un précédent article, vous pouvez consulter le montant que cela représente en euros, selon le montant de votre pension actuelle.

Attention toutefois : la retraite de base et la retraite complémentaire des salariés privés ne sont pas gérées par les mêmes acteurs. Ainsi, il n'y a que les pensions du régime général qui seront revalorisées cet été, celles du régime complémentaire étant gérées par les partenaires sociaux. Pour une éventuelle revalorisation du régime complémentaire, il faudra attendre le 1er novembre, date à laquelle le point de retraite Argic-Arrco peut être réévalué. À noter : ces règles sont calculées selon le nombre de points acquis au cours de votre carrière professionnelle, multiplié par la valeur du point.

Revalorisation des retraites complémentaires en novembre : quel montant peut-on attendre ?

Selon Dossier Familial,"les organisations syndicales et patronales qui gèrent l’Agirc-Arrco, le régime de retraite complémentaire des cadres et salariés du privé, devraient se montrer moins généreuses". Ainsi, on attend une hausse de plus ou moins 0,5%. À titre informatif, les pensions complémentaires avaient été revalorisées à 1% en novembre 2021.

Retraite complémentaire : quelles conditions pour une retraite à taux plein ?

Pour rappel, si vous souhaitez obtenir uneretraite complémentaire AGIRC-ARRCO à taux plein, vous devez remplir certaines conditions : 

  • Avoir 62 ans, qui est l'âge légal de départ à la retraite
  • Avoir la durée d’assurance requise pour obtenir une retraite de base à taux plein
  • Avoir entre 65 et 67 ans,âge de départ à taux plein

Si vous ne remplissez pas ces conditions, il vous est également possible de choisir de partir à la retraite avant l’âge légal de départ ou avant d’avoir atteint la durée d’assurance nécessaire mais vous bénéficierez d'une retraite complémentaire minorée