Un retraité a été retrouvé mort, les deux mains coupées lundi à son domicile dans le Loiret. Quelques heures plus tôt, son infirmière était retrouvée blessée sur le bord d'une route sans que les secours parviennent à la ranimer. Pour le procureur d'Orléans, il s'agit d'une seule et même affaire.
Retraité retrouvé mort les mains coupées : ce que l’on sait de cette affaire AFP

Un terrible fait divers secoue le Loiret depuis lundi. Tout a commencé avec la découverte d’un premier corps : celui d’une femme sur le bord d’une route à Pannes. Rapidement identifiée, la victime était Karine Foucher, une femme de 42 ans exerçant le métier d’infirmière libérale à Chalette-sur-Loing. Selon les informations de France Bleu, des automobilistes l’ont découverte "dans un champ bordant la départementale". Consciente à ce moment-là,  elle présentait "plusieurs plaies à l’arme blanche au thorax, au visage et au niveau du cou", et avait les "mains attaches pas des câbles téléphoniques". Rapidement prévenus, les secours ne sont cependant pas parvenus à sauver la mère de famille.

La ferme des corps : quel est ce lieu tenu secret ?La ferme des corps : quel est ce lieu tenu secret ?Dans cette macabre ferme, des cadavres pourrissent librement en plein air. D'autres, sont stockés dans le coffre de voiture... pour les besoins de la science. L'endroit, sécurisé par une importante grille, est d'ailleurs...

Quel lien entre la mort de l’infirmière et celle de son patient ?

Un premier drame qui a rapidement été suivi d’un autre : la découverte du corps sans vie d’un retraité quelques heures plus tard. En effet, les enquêteurs chargés d’élucider la mort de l’infirmière ont tenté de retrouver son véhicule disparu. En remontant le fil de sa journée, ils se sont rendu compte qu’elle devait aller voir Jacques Samson, un patient de 84 ans à Châlette-sur-Loing, soit à deux kilomètres du lieu où elle a été trouvée blessée. Autre élément troublant : le retraité à la santé fragile n’a pas donné de nouvelles à sa sœur ni à son aide ménagère et ces dernières, inquiètes, ont signalé sa disparition. En se rendant à son domicile, les gendarmes découvrent alors l’octogénaire mort, "au pied de son lit, caché par des couvertures" et les deux mains coupées.

Une autopsie a rapidement été ordonnée pour tenter d’en savoir plus sur les circonstances de sa mort.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.