C'est en ce moment que le gouvernement rencontre les syndicats et le patronat pour le deuxième round des négociations sur les retraites. Des négociations qui vont durer des mois. Pour une réforme qui va être adoptée dans le courant de l'année 2019 après des cris, des pleurs, et des ruptures. Pas la peine d'attendre 2019 pour savoir ce qu'il va se passer. On vous dit tout dès aujourd'hui.

LES BONNES NOUVELLES D'ABORD

Quel que soit votre âge, vous toucherez une retraite. Notre système de retraite par répartition ne fera pas faillite malgré l'allongement de la durée de la vie et le déséquilibre grandissant entre les actifs et les retraités. On a même une chance d'avoir un début d'alignement, un début d'alignement seulement, entre les retraites du secteur public et les retraites du secteur privé avec une lente et progressive suppression des régimes spéciaux. Voilà pour les bonnes nouvelles.

LES MAUVAISES NOUVELLES MAINTENANT

C'est simple. Il faudra cotiser plus longtemps pour une retraite plus faible qui sera en plus de moins en moins revalorisée par rapport à l'inflation. Voilà, c'est dit. L'adoption d'un système de retraite par points va contribuer à masquer une baisse des retraites. Pas le choix compte tenu de l'allongement de la durée de la vie. On ne touchera pas à l'âge légal de départ à la retraite, 62 ans. Mais les décotes seront tellement dissuasives qu'il faudra partir à 63 ans, puis à 64 ans, puis à 65 ans et ainsi de suite pour toucher une retraite à taux plein.

MAIS TOUT CA VOUS LE SAVEZ DÉJÀ

Même si officiellement la France a un système de retraite par répartition, cela fait bien longtemps que vous avez, de vous-même, spontanément adopté de fait un système de retraite par capitalisation. Sans attendre qu'un gouvernement vous l'impose, ce qui sera en revanche le cas dans quelques années. Si l'épargne financière des Français a dépassé les 5000 milliards d'euros et si vous tenez tant à acheter votre résidence principale c'est pour préparer votre retraite, parfois sans le savoir. Heureusement. Et il faut continuer à le faire. En utilisant tous les produits disponibles aujourd'hui et notamment l'assurance-vie.

L’ÉPARGNE-RETRAITE

Une fois la première phase de la réforme des retraites passée, le gouvernement, celui-ci ou le suivant, n'aura pas d'autre choix que d'améliorer les incitations à épargner dans des produits spécifiquement conçus pour l'épargne-retraite. Certains existent déjà comme le PERP mais ils ont besoin d'être améliorés. Largement.

LE VRAI PROBLÈME DE LA RETRAITE

Voilà vous savez maintenant à quoi vous en tenir. Vous ne pourrez pas dire "je ne savais pas". Seulement voilà, il y a un vrai problème : toute la réforme repose sur l'allongement de la durée de travail. Mais y aura-t-il suffisamment de travail pour les seniors? Même si les seniors français sont de plus en plus actifs, leur taux d'emploi est un des plus bas des pays développés. Et avec la progression de la technologie, pas sûr que dans 20 ans il y ait du travail pour les seniors mais ça c'est un autre sujet...

ÉTONNANTE LUTTE CONTRE L'INFLATION

La Turquie se bat contre l'inflation. Une inflation qui mine le pouvoir d'achat, qui affaiblit la monnaie et qui oblige le gouvernement à accepter une hausse des taux d'intérêt. La nouvelle trouvaille d'Erdogan consiste à "inciter" les commerçants et les entreprises à faire un discount de 10% sur leurs produits jusqu'à la fin de l'année. Les banques devront faire de même sur les prêts accordés à des taux élevés. Absurde. Comme toute la politique économique d'Erdogan.

QUAND LES ÉTATS-UNIS ET LA CHINE VONT-ILS SE METTRE D'ACCORD ?

Même si on assiste à un regain de tension entre la Chine et les États-Unis depuis quelques semaines, les deux pays ne peuvent pas se permettre d'aller à l'affrontement. Ils vont devoir se mettre d'accord. Mais il va falloir attendre les élections de mi-mandat pour avoir de vrais progrès. Trump rencontrera Xi JinPing le 30 novembre. À Buenos Aires. Pour le G20. C'est à ce moment qu'on devrait avoir une avancée significative des négociations. En attendant ça va continuer à secouer au gré des déclarations belliqueuses des deux côtés.

ENCORE L'ITALIE

Mardi, le taux de référence italien, le taux à 10 ans des emprunts d'État, a dépassé les 3.70%, le plus haut niveau depuis 2014. L'écart entre les taux italiens et les taux espagnols est à son plus haut niveau depuis 1997. Les marchés ont donc peur de l'Italie mais ils n'ont pas peur d'un effet de dominos sur le reste de la zone euro.

LE REMANIEMENT

traîne. C'était amusant mardi de voir tous les médias mobilisés qui tournaient en boucle dans le vide en attendant un remaniement imminent qui n'est pas venu. Apparemment Macron et Philippe ne sont pas d'accord sur le casting et quelques candidats potentiels ont refusé les propositions de postes. On sait (pour l'instant) qu’Édouard Philippe ne présentera pas sa démission de peur de voir ses soutiens à l'Assemblée diminuer lors du vote de confiance.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Toujours beaucoup de tensions avec l'escalade dans la guerre commerciale et le risque sur la dette italienne. Mais mardi, après avoir passé une bonne partie de la journée dans le rouge, le CAC s'est finalement offert un rebond, poussif, de +0,35 % à 5318 points. Pas de rebond par contre à Wall Street où le Dow Jones perd 0,21 % et le Nasdaq grappille 0,03 %. Ce matin Tokyo suit la tendance française avec un léger rebond à 0,16 %. Et le CAC 40 ouvre en hausse de 0,10 %. L'euro aussi tente de rebondir. La monnaie unique gagne 0,15 % et repasse au-dessus des 1,15 usd. Le rebond est plus net par contre pour le pétrole. Le Brent reprend plus de 1 % et retourne sur les 85 dollars le baril. L'Or reste scotché à 1190 dollars l'once.

ON S'EN FOUT

La représentante des États-Unis à l'ONU, Nikki Haley, a démissionné, dommage, Trump a pensé à mettre sa fille Ivanka mais a renoncé de peur qu'on l'accuse de népotisme... ; Compte tenu de la sous-performance de ses fonds depuis quelques mois, la société de gestion Carmignac a vu ses encours baisser mais il reste tout de même... 50 milliards d'euros sous gestion, le Financial Times consacre une page entière à la "Rock star of French finance" ; 18 mois avec sursis pour Booba et Kaaris ; L'été indien continue; Le président ouzbek est en visite à Paris; Eataly, le concept-store de cuisine italienne, ouvrira à Paris en 2019 ; 11300 communes sont des déserts médicaux; Il y a plus de 36000 McDo dans le monde, et, plus surprenant, il y a plus de 21000 KFC ; Christelle Brua, une Française, a été sacrée meilleure pâtissière du monde, elle est cheffe pâtissière au Pré Catelan ; Le fonds activiste de Bill Ackman a pris un ticket de 900 millions dans Starbucks, il pense que la valeur va doubler en trois ans.

FAITES PLAISIR À UN AMI

Inscrivez-le tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici.

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié sur MonFinancier.com le 10/10/2018.