Sommaire

Test Covid-19 : attention aux faux négatifs

Le site Pourquoi Docteur tire la sonnette d'alarme quant au fait que certains tests PCR sont faussement négatifs quand ils sont réalisés prématurément. Cela s'explique par le fait que le virus ne se trouve pas dans le nez tout le long des différentes phases de la maladie. Ainsi, des chercheurs américains de l'université de John Hopkins ont démontré que, quand ils étaient testées quatre jours après l'infection, 67% des porteurs du virus présentaient un test négatif. 

Les meilleurs résultats ont lieu huit jours après l'infection, environ trois jours après l'apparition des premiers symptômes. Toutefois, 20% des tests restent de faux négatifs : cela signifie qu'une personne sur cinq porteuse du virus avait pourtant un test négatif. C'est un cercle vicieux : cette personne, convaincue qu'elle n'est pas infectée, continue de vivre normalement. Elle retrouve ses amis, continue d'aller travailler, et contamine potentiellement d'autres personnes… C'est pourquoi le port du masque et le respect des gestes barrière restent importants. À ce jour, 3,3% des tests réalisés se révèlent positifs, selon les chiffres de Santé publique France. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.