Sommaire

Reonfinement : il faut diminuer la promiscuité et la circulation

Doit-on s’attendre à un confinement des personnes les plus vulnérables dont les personnes âgées ? Le ministre de la Santé s’y refuse.

Néanmoins, face à la grogne des établissements scolaires du fait d’un protocole sanitaire estimé insuffisant, le ministère de l'Education nationale a pris la décision de le renforcer : afin de diminuer la promiscuité, est instauré un minimum de 50% d'enseignement "en présentiel", pour chaque lycéen. L’accueil se fera donc désormais en demi-groupes et par niveau. Le reste du temps, les élèves auront recours au "travail à distance".

Alors que la circulation semble bien plus importante que lors du premier confinement dans toute la France, à Paris, on serre la vis. La livraison et la vente à emporter effectuées par les restaurants et bars, tout comme la vente et la consommation d'alcool sur la voie publique sont, depuis vendredi 6 novembre, interdites entre 22 heures et 6 heures.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.