Sommaire

Rachida Dati bien en peine de prouver son travail ?

"Les policiers, mandatés par trois juges d'instructions, sont à la recherche de documents qui attesteraient le travail pour lequel Madame Dati a été rémunérée de manière importante, note encore Fabrice Lhomme, qui continue, non sans griffer la ligne de défense de l'ancienne ministre : "Il y a donc un doute sur la réalité des prestations effectuées". 

Il explique aussi qu'il ne reste que "peu de traces des missions pour lesquelles elle aurait rempli conformément à son contrat".

Et ce n'est pas tout ! Le contrat lui même pose d'importants problèmes… Parce qu'au moment où il a été signé, Rachida Dati venait d'être élue eurodéputée. Elle intervient alors en faveur de Renault, "mais plus comme une lobbyiste que comme une avocate ou une consultante", souligne le journaliste qui rappelle ensuite : "ce travail de lobbyiste est interdit pour tout parlementaire".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.