Un rapport remis mardi au Parlement montre que le nombre de contribuables ayant décidé de quitter la France en 2013 a bondi de 35,8%.  

Un ras-le-bol fiscal ? Les contribuables à avoir décidé de quitter la France pour s’installer à l’étranger étaient 35,8% de plus en 2013 par rapport à l’année précédente, selon un rapport remis mardi au Parlement. Ainsi, selon des données collectées par le fisc, on compte 46 896 contribuables partis s’installer à l’étranger cette année-là, alors qu’ils étaient 34 524 en 2012.

C’est parmi la classe moyenne et celle des contribuables soumis à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) qu’on note la plus forte augmentation. Avec tout de même une majorité de départs chez les classes les plus aisées. "Le revenu médian des contribuables ayant quitté la France s'établissait à près de 49 000 euros, contre 25 000 en moyenne en France", précise Le Parisien, qui relaie le rapport.

714 départs de personnes soumises à l’ISF

Ceux au revenu fiscal supérieur à 100 000 euros étaient 3744 à partir vivre à l’étranger, alors qu’ils étaient 2600 à franchir le cap en 2012. Du côté des personnes soumises à l’ISF, on compte 714 départs en 2013, contre 620 en 2012.

Publicité
Rares sont toutefois ceux à déclarer partir pour des raisons fiscales. Les motifs principaux sont tout d’abord les raisons professionnelles (plus de 50% des sondés) puis les motivations familiales ou personnelles pour 30% des personnes interrogées.

En vidéo sur le même thème : Quels critères devrait-on prendre en compte avant un exil fiscal ? 

mots-clés : étranger, Isf, Argent

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet