Manuel Valls et le dégagisme

"Emmanuel Macron a été élu dans une crise politique majeure, avec un mouvement de dégagisme profond. Nous avons élu un président réformiste, jeune, européen, progressiste", vante encore l'ancien Premier ministre, défait lors de la primaire de la gauche en faveur d'un certains Benoît Hamon. Il ne s'arrête pas là. Un autre point essentiel à ses yeux : "Nous n'avons pas eu un populiste type Mélenchon ou Le Pen et nous avons évité François Fillon", assène-t-il. L'ex-député garde d'ailleurs ses piques pour le patron des Insoumis. Car ce qui lui importe ; "au fond, ce qui compte", insiste-t-il, "c'est le résultat". Peu lui chaut, en somme, si c'est Emmanuel Macron qui porte les réformes qu'il s'entendait mener.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.