Nouvelle hausse des taux aux Etats-Unis

Dernière réunion de la Banque centrale américaine dirigée par Janet Yellen. C’est donc fini pour Janet Yellen. Elle n’aura fait qu’un mandat. Un mandat dont à la vue de la performance économique américaine et de progression des marchés boursiers on peut dire qu’il a été un succès complet.

MISSION ACCOMPLIE POUR JANET YELLEN

L'objectif d'une banque centrale est de contrôler l'inflation, si possible en la rapprochant le plus possible des 2% considérés comme l'objectif idéal, de stimuler l'économie et de permettre au système financier de fonctionner dans les meilleures conditions. Sur ces trois objectifs carton plein donc. Et pourtant la tâche n'était pas simple. C'est la première fois qu'un cycle de hausse des taux par la FED ne provoque aucune perturbation. Très étonnant. Une énigme même.

UNE HAUSSE DES TAUX QUI N'INQUIÈTE TOUJOURS PAS

Et la hausse des taux va continuer. Hier, comme prévu, hausse des taux. Et annonce par Janet Yellen de trois hausses à venir pour l'année prochaine. De telles annonces, même si elles étaient attendues, auraient pu ou même auraient dû provoquer au moins un peu d'inquiétude. Mais on a vu la réaction des marchés, elle était plutôt très favorable. Les investisseurs ont même été rassurés et le dollar et les taux à long terme ont baissé. C'est tout de même surprenant.

LE JOB DES BANQUES CENTRALES

Est-ce que la tâche des banques centrales est devenue plus simple en ce moment ? Cette semaine, c'est la semaine des banques centrales avec près d'une vingtaine de réunions de banques centrales dans le monde mais on s'intéresse évidemment aux principales. D'un côté oui, leur tâche est simple parce qu'elles peuvent continuer à mener une politique relativement souple et ne rien brusquer, parce que l'inflation est tellement basse qu'elle ne nécessite aucune réaction urgente. De l'autre côté, elles sont toujours confrontées à cette masse d'argent avec laquelle elles ont inondé le monde et cet argent, il faut petit à petit l'absorber sans créer de secousses. C'est ce qu'a réussi à faire avec talent Janet Yellen par exemple. Son successeur risque d'être rapidement confronté à une situation plus complexe si la croissance économique provoque des tensions inflationnistes. Au revoir et bravo donc Janet Yellen.

WELCOME TO PARIS

Selon Les Échos, le gouvernement va annoncer des mesures pour attirer les financiers qui voudraient quitter Londres. Le but est de concurrencer Francfort, la tâche n'est pas simple compte tenu de l'écart des coûts pour les employeurs. On évoque une baisse des charges pour les impatriés, en particulier les hauts salaires. À suivre.

CEPENDANT

Le Financial Times publie un rapport selon lequel les grandes banques internationales ne se prépareraient qu'à déplacer 4600 emplois de Londres du fait du Brexit. Ce rapport contredit les rapports qui indiquent que des dizaines de milliers de jobs pourraient quitter Londres. 4600 jobs c'est à peine 6% des emplois dans la City.

L'APPEL DES EUROPÉENS

Spotify, Deezer et d'autres plateformes digitales européennes ont lancé un appel à Bruxelles pour que des mesures soient prises contre les grands groupes de techs américains accusés de concurrence déloyale. Il serait temps de se réveiller ? Non. Il est déjà trop tard.

LA RUMEUR ITALIENNE

Le président italien pourrait dissoudre le Parlement avant la fin de l'année pour tenir des élections le 4 mars. Des élections dont les résultats, selon les sondages, ne permettraient pas d'obtenir une coalition gouvernementale stable. Les marchés italiens n'ont pas apprécié avec une baisse de la bourse et une hausse des taux d'intérêt.

OMG

Oh My God. May s'est encore prise une claque mercredi. Le Parlement britannique l'a désavouée. Et a décidé de reprendre la situation en main. Le Parlement a maintenant le pouvoir de s'opposer à un accord avec l'Union Européenne. En clair, May va négocier mais elle ne sera même pas sûre que ce qu'elle négocie sera accepté par un Parlement qui lui est de plus en plus hostile. Très mauvais pour le calendrier du Brexit ça.

LE TTSO DE LA SEMAINE

Sommes-nous des bitcons ? Vous avez investi, vous ? Nous non… et franchement on se sent un peu c…. C'est bien simple, des frères Winkelvoss aux copains (les plus entreprenants) de nos enfants, à part nous, tout le monde a l'air de faire fortune grâce aux bitcoins. Sommes-nous des bitcons ? Si nous le sommes, nous ne sommes pas seuls, Jean Tirolle et Robert Schiller (tous les deux Nobel d'éco) crient leur inquiétude. Schiller en particulier qui après avoir dénoncé la bulle des actions US, quelques mois avant le crash des dotcom (en 1999) puis celle du marché immobilier américain dès 2005 (2 ans avant les subprimes) dit que le modèle de l'"exubérance irrationnelle" (= la bulle spéculative) s'applique aujourd'hui parfaitement au bitcoin. N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

DU COTÉ DES MARCHÉS

Wall Street termine en légère hausse. Le Dow Jones a pris 0,35% signant au passage un quatrième record historique d'affilée, le S&P-500 grappille 0,03% tandis que le Nasdaq Composite s'adjuge 0,21%. Les investisseurs ont réservé un bon accueil à la hausse sans surprise des taux d'intérêt de la Fed et ce, pour la troisième fois de l'année. La Réserve fédérale américaine va toutefois opter pour une posture plus accommodante que prévu l'année prochaine. Ainsi, le dollar a perdu du terrain pour la première fois sur les huit dernières séances, avec un euro/dollar qui revient sur les 1,18 dollar. Tokyo de son côté perd près de 0,3%, plombé par le recul du compartiment des télécoms après l'annonce de Rakuten d'entrer sur le marché du mobile japonais.

ON S'EN FOUT ?

Gemalto ne veut pas de l'offre d'Atos ; Le gouvernement va probablement abandonner la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ; Pour les Français le trois attentes prioritaires vis à vis des pouvoirs publics sont l'emploi, la santé et l'éducation, on note un recul de la sécurité ; Wauquiez déclare au Parisien : "Je ne suis pas là pour plaire", pour l'instant mission accomplie ; Les Français consomment 76 canettes de sodas par an ; Paris va donner un nom de rue, de place ou de jardin à Johnny et Mike Brandt (Le Parisien) ; L'ancien garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas pourrait passer devant la Cour de justice de la République pour avoir transmis des informations confidentielles à Thierry Solère sur une enquête le concernant.

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié sur MonFinancier.com le 14/12/2017.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité