Le patron des Républicains n’a pas hésité à chambouler l’organisation du meeting de la candidate aux régionales en Ile-de-France, dimanche. Découvrez ce qu’il a demandé.

Nicolas Sarkozy est le président des Républicains et à ce titre, il estime avoir droit à un traitement différent de celui des autres ténors du parti. Aussi n’a-t-il pas hésité à faire valoir ce "droit" dimanche, lors du meeting de Valérie Pécresse, la candidate LR aux régionales en Ile-de-France.

Ainsi que le rapporte le Journal du Dimanche (JDD), l’ancien chef de l’Etat n’aurait pas apprécié de voir son nom écrit de la même taille que celui des autres ténors participants au meeting sur le carton d’invitation de la réunion. C’est une "provocation", se serait-il exclamé alors que devaient venir ses principaux rivaux à la primaire, Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire. Agacé, Nicolas Sarkozy aurait ensuite exigé que de nouveaux cartons d’invitions soient imprimés avec cette fois-ci son nom figurant dans une police plus grande que celle des autres.

Publicité
"Il a été vexé"Patrick Stephanini, qui cumule le rôle de directeur de campagne de Valérie Pécresse pour les régionales et celui de François Fillon pour la primaire, aurait plié. Et une nouvelle commande de cartons d’invitation aurait ensuite été passée dans la foulée. "Il a été vexé par le carton. Il y a eu deux cartons successifs : le nom de Sarkozy était de la même taille que les autres sur le premier et deux fois plus gros sur le second", a commenté un cadre du parti cité par le JDD.

Vidéo sur le même thème - Statut des fonctionnaires : Sarkozy invite Macron à rejoindre son parti

mots-clés : Nicolas sarkozy, Caprice

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité