Moscou : les photos des incendiesCreative Commons
Des feux de forêts dévastent les alentours de Moscou, déjà touchée par une canicule historique. Les habitants de la capitale russe étouffent sous une épaisse fumée toxique. Des dizaines de milliers d'hommes tentent de lutter contre ces incendies ravageurs. Découvrez les photos impressionnantes du drame qui affole la communauté internationale.
Sommaire

© Creative Commons

1- Une ville sous les flammes

La capitale russe de 10 millions d'habitants étouffe depuis depuis juillet sous une épaisse fumée toxique provoquée par les feux des forêts.La canicule persistante, jusqu'à 44 degrés annoncés la semaine du 09 au 15 août, ne fait qu'aggraver la situation déjà inquiétante de Moscou. Photo©Maxppp

1- Une ville sous les flammes© Creative Commons

2- Un taux de mortalité inquétant

Selon les sources officielles, 52 personnes auraient péri à cause des incendies. Pourtant le nombre de morts est nettement plus important.La mortalité aurait doublé sous l'effet combiné de la canicule, des incendies (une cinquantaine) et des concentrations âcres des fumées toxiques. Rien qu'à Moscou, la fumée et la chaleur causeraient la mort de centaines de personnes par jour. La mortalité serait "1000 fois supérieure à la normale" affirme un scientifique, ancien conseiller pour l'écologie au Conseil de sécurité russe. De 400 morts par jour, la ville serait passée à 700 morts selon un responsable de la mairie, cité par l'agence AFP. Photo©Maxppp

2- Un taux de mortalité inquétant© Creative Commons

Un gouvernement minimisant l'impact de la catastrophe

Face à une telle situation, le gouvernement russe reste dans un immobilisme inquiétant. Pire encore, les autorités semblent sourdes aux appels qui leur sont lancés. Des défenseurs des droits de l'homme ont demandé dans une lettre ouverte au président Dimitri Medvedev qu'il sollicite l'aide des pays étrangers. L'appel est resté sans réponse. Photo©Maxppp

Un gouvernement minimisant l'impact de la catastrophe© Creative Commons

4- Une ville devenue irrespirable

Moscou est aux prises d'une épaisse fumée noire toxique, noyant toute la ville dans un brouillard irrespirable. Cette semaine, les températures affichent dès le matin 35°C. De nombreux passants s'équipent de masques respiratoires.Les indices de pollution seraient trois fois supérieurs aux seuils d'alerte, selon une responsable moscovite de l'observatoire de la qualité de l'air. Photo©Maxppp

4- Une ville devenue irrespirable© Creative Commons

5- Une crise sanitaire

Une telle situation fait craindre une crise sanitaire majeure. Mais pour le gouvernement russe qui veut limiter les dégâts, l'important est de garder le contrôle et de minimiser les conséquences des incendies. Les médecins moscovites éviteraient de diagnostiquer des maladies liées à la chaleur ou à l'inhalation des fumées toxiques de peur de se retrouver au chômage. Et pourtant, chaque jour des personnes décèdent dans les hôpitaux de Moscou. La majorité sont des personnes âgées. Photo©Maxppp

5- Une crise sanitaire© Creative Commons

6- Des aéroports surchargés

Pour les 10 millions d'habitants vivant à Moscou, la seule solution est de fuir la capitale.L'aéroport de la ville est ainsi surchargé, à la fois des chanceux pouvant partir en vacances ou de ceux qui ont pu se réfugier chez des proches.Il reste néanmoins de nombreuses personnes dans la capitale, obligées de rester travailler. Photo©Maxppp

6- Des aéroports surchargés© Creative Commons

Les craintes de la communauté internationale

La communauté internationale s'inquiète depuis quelques jours de la menace des installations nucléaires situées à proximité des foyers d'incendies . Le gouvernement russe a donc réagi et a décrété l'état d'urgence sur le site nucléaire de Maïak, dans l'Oural (chaîne de montagnes à l'est de la Russie). Photo©Maxppp

Les craintes de la communauté internationale© Creative Commons

Une centrale nuccléaire en état d'alerte

Les autorités russes ont décrété l'état d'alerte sur le site nucléaire de Maïak, dans la région de l'Oural. Ce complexe avait été le lieu d'une des plus importantes catastrophes nucléaires de l'Union Soviétique en 1957. La centrale avait accidentellement rejeté des déchets nucléaires. 260 000 personnes avaient été touchées et plusieurs localités dans la région avaient dû être évacuées. Le gouvernement tient à éviter que la catastrophe de Tchernobyl se reproduise avec le site nucléaire de Maïak, capable de retraiter 400 tonnes de combustibles par an. Photo©Maxppp

Une centrale nuccléaire en état d'alerte© Creative Commons

9- Des incendies dévastateurs autour de sites nucléaires

D'autres installations nucléaires menacent la région de Moscou.Le centre nucléaire Snejinsk dans la région de l'Oural est en proie à un incendie qui a déjà ravagé sept hectares autour du site.Le ministre des situations d'urgence Sergueï Choïgou a ainsi demandé aux équipes de secours de maintenir ses efforts autour de ce centre nucléaire. Et la situation n'est pas prête de s'améliorer. Au centre nucléaire de Sarov, à 500 km à l'est de Moscou, 800 personnes continuent de lutter contre les flammes.Photo©MaxpppRejoignez-nous sur facebook pour réagir à cet articlePhoto©Maxppp