La célèbre enseigne a indiqué aujourd'hui qu'elle pourrait être la première de l'Hexagone a accepter cette monnaie virtuelle.
© DR

Le bitcoin, cette monnaie virtuelle en pleine expansion, n’est pour l’instant pas trop utilisée en France si ce n’est sur quelques sites Internet. Mais une enseigne française serait prête à accepter des règlements avec cette monnaie comme ceci se fait déjà en Angleterre par exemple.

Lire aussi:

La grande surface Monoprix (groupe Casino) a annoncé mercredi qu’elle serait prête à accepter ce type de paiement d’ici la fin de l’année. Le directeur e-commerce de la célèbre enseigne Patrick Oualid affirme : "chez Monoprix, nous sommes plusieurs à y croire. Les bitcoins ne sont pas un feu de paille (...) nous devons nous y mettre, c'est dans notre ADN".

Avançant des difficultés sur le plan technique pour intégrer le bitcoin rapidement, le responsable pense que ceci ne pourra être effectif qu’à la fin de l’année 2014 voire 2015. L’objectif pour ce dernier c’est d’être prêt au moment où les règlements en bitcoins seront, pour le coup, monnaie courante. Même s’il concède que ce seront d’abord les plateformes numériques qui seront concernées, il indique que les magasins devraient également suivre le pas et s’y mettre "par extension".  

Pour Patrick Oualid, ne pas croire aux bitcoins équivaut au mérpis des réseaux sociaux éprouvé par certaines enseignes il y a quelques années et qui ont dû a posteriori rattraper leur retard. Il a conscience que "le bitcoin fait effectivement l'objet d'une défiance monumentale" et reconnaît que pour l’instant il est impossible de miser sur un chiffre d’affaire significatif.

Il s’agit en priorité pour l’enseigne de se positionner en amont, de suivre de près cette tendance transactionnelle qui sera amenée à se développer. Dans un contexte concurrentiel très difficile, avoir un coup d’avance sur un secteur de pointe n’est jamais perçu comme un inconvénient.