Ce mercredi 12 novembre, après avoir traversé près d'un milliard de kilomètres dans l'espace, la sonde Rosetta de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) a largué son atterrisseur à la surface de la comète 67P Churyunov-Gerasimenko (67P/T-G) à 9 heures 35. Philae, l'atterrisseur en question, va devoir accomplir le premier atterrissage sur comète de l'histoire de l'Humanité aux alentours de 17 heures.
Mission Rosetta : l'atterrissage en images

Objectif 67P Churyunov-Gerasimenko

1/10
Objectif 67P Churyunov-Gerasimenko

Rosetta a quitté la Terre le 2 mars 2004. Elle a atteint 67P Churyunov-Gerasimenko, plus familièrement appelée "Tchouri", le 6 août dernier avant d’entamer une mise en orbite qui a abouti le 10 septembre.

Photo du site Agilkia prise à 30,5 kilomètres

2/10
Photo du site Agilkia prise à 30,5 kilomètres

Pour suivre l’atterrissage sur la comète, c’est ici.

67P/T-G se trouve à plus de 700 000 000 kilomètre du Soleil

3/10
67P/T-G se trouve à plus de 700 000 000 kilomètre du Soleil

Le site d’atterrissage se dénomme Agilkia. Il s’agit d’une ellipse de 900 mètres de long sur près de 600 de large, rapporte le Centre national d'études spatiales (CNES). Ce site a été choisi car il présente toutes les composantes nécessaires à l’examen de la comète par Philae. Il est relativement plat (pour l’atterrissage), exposé à la lumière du soleil (pour recharger les batteries) de manière alternée (Philae doit entre autres effectuer des prises de température de "nuit"), il doit enfin être assez dégagé pour ne pas trop gêner les communications avec la Terre.

De glace et de pousière

4/10
De glace et de pousière

Pour suivre l’atterrissage sur la comète, c’est ici.