Mario Draghi, dealer de dope monétaire

La BCE, la BCE, la BCE... Vous allez en entendre parler toute la journée. Même si toutes les mesures qui vont être annoncées ce jeudi par Mario Draghi sont déjà presque connues du fait de gaffe présidentielle ou de fuites dans la presse, les marchés vont être suspendus aux lèvres de Mario. Ce qui est un peu pathétique c'est que les investisseurs sont comme des junkies qui attendent leur dose.

T'AS PAS UNE DOSE ?

Les marchés sont en manque. Et pourtant les taux d'intérêt sont déjà nuls ou presque, les taux d'emprunt des États même les moins sérieux comme la France sont à des niveaux historiquement bas mais les investisseurs en veulent plus. Encore plus, toujours plus. L'exemple Japonais prouve pourtant qu'une politique monétaire agressive est nécessaire mais loin d'être suffisante et pourtant tout le monde s'excite. Les Echos parlent même d'une "journée décisive pour l'avenir de l'euro". Cette agitation est bien étonnante.

LES FUITES

On sait que la BCE devrait injecter 50 milliards par mois pendant 12 mois minimum soit un QE de 600 milliards d'euros. Un gros montant. Cette injection ne pourra pas changer la face de l'économie de la zone euro. Ce qui peut aider la zone euro, c'est la baisse du pétrole, la baisse de l'euro mais surtout les réformes structurelles. Sans réforme structurelles, un QE ne sert à rien.

PAUVRE LIVRET A

Notre petit livre rouge national n’a vraiment pas eu la cote l’année dernière. Plus de 6 milliards de retraits. Un record depuis 10 ans. L’explication est connue. Les Français ont snobé les 1% de rémunération, préférant souvent laisser dormir leur argent sur leur compte bancaire non rémunéré. Ils ont également plébiscité, et ils ont eu raison, l’assurance-vie qui rapporte encore entre plus de 2.5%. Le livret A était pourtant le fer de lance de la politique d’épargne du candidat Hollande qui avait, rappelez vous, mis beaucoup d’énergie à relever son plafond.

J'AI FAIT UN CAUCHEMAR CETTE NUIT

La gauche de la gauche se fédère. Duflot, Mélenchon et Pierre Laurent. Et dans quelques mois Aubry vient les rejoindre. Elle se présente aux primaires ouvertes du PS et est élue grâce à la gauche du PS mais aussi au front de gauche et aux écologistes. Portée par la vague Grecque de Syriza et Espagnole de Podemos, elle fait un bon score au premier tour. Et on se retrouve au deuxième tour avec un duel AUBRY - LE PEN... Je me suis réveillé d'un coup en poussant un cri...

LE CAC PORTÉ PAR LA BCE

L'écart s'est encore creusé hier entre le CAC et les indices boursiers Américains. Le CAC se rapproche des 4500 points.

ENFIN

Je vous avais alerté dès publication sur l'étude de l'OXFAM qui a pourtant été reprise par la presse, sans aucune vérification. Il faut dire que le titre était alléchant: "1% de la population détient 50% de la richesse mondiale". Les méthodes de calcul ont évidemment étaient remises en cause et des études moins partisanes publiées. Même le Monde s'est fendu d'un article pour présenter ses excuses pour ne pas avoir étudié la méthodologie de l'étude. Restez vigilants les gars, ne vous laissez pas enfumer.

MICROSOFT TENTE ENCORE

de s'attaquer à Google. Il a sorti son Windows 10 (j'en suis resté au 6...) qui devrait faire oublier le 9 qui était bancal et qui offre un nouveau navigateur internet.

VALLS ENTRE RAMBO ET MANDELA

Il a annoncé une série de mesures hier pour lutter contre le terrorisme (et contre l'apartheid ?). En gros, c'est bien, c'est mieux mais nettement insuffisants. La bonne nouvelle c'est la suppression de la seconde classe dans le métro dans laquelle les immigrés étaient obligés de se parquer pour laisser les blancs en première classe. Il était temps.

TOUT FOUT LE CAMP

La boîte "Chez Régine" où j'ai longtemps imité John Travolta est convoquée devant le Tribunal de Commerce pour des impayés de loyer (Le Parisien). La fréquentation est en baisse.

LES SITES TOURISTIQUES

les plus visités en France sont l'Arc de Triomphe, le Mont Saint Michel et la Sainte Chapelle.

L'EURO/DOLLAR

Matteo Renzi, le premier ministre Italien, a déclaré à Davos qu'il fallait que l'euro baisse jusqu'à 1 dollar. Il ne reste plus qu'à le faire...

VOILA C'EST TOUTBONNE JOURNEEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Edito publié sur Monfinancier.com le 22/01/2015

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet