Prime énergie : quelles résolutions pour 2020 ?

Lancement du Plan Chaudière, déploiement du dispositif "Habiter Mieux Agilité" de l’ANAH, mise en place du Réseau FAIRE, déploiement du programme SARE… L’année 2019 a été marquée par une dynamique de travaux impulsée par la concrétisation de nombreux chantiers. Si cela devrait se poursuivre en 2020, le projet de loi de finances 2020 prévoit de réformer les dispositifs existants, afin de simplifier le parcours d’obtention des aides, jugé trop complexe.

Ainsi, une "PrimeRénov’" est mise en place pour les ménages les plus modestes. Elle rassemble l’ancien crédit d’impôt transition énergétique (CITE) et l’aide de l’ANAH Habiter Mieux Agilité. But ? Proposer un dispositif plus simple, plus juste et plus efficace aux ménages, note le site Quelle énergie. Pour en bénéficier, il suffit de se rendre sur le site Ma Prime Rénov, et d’effectuer la demande en ligne, devis puis facture à l’appui.

Fixé en euros, le montant de la prime, versé en une seule fois à la fin des travaux, dépendra du type de travaux réalisé. Elle ne peut toutefois pas dépasser 20 000 € TTC par logement sur 5 ans. En plus de pouvoir couvrir une bonne partie des travaux de rénovation, elle sera cumulable avec l’ensemble des dispositifs d’aides existants (Prime Effy, Eco-prêt à taux zéro, Aides d’Action Logement, TVA à 5.5%, Aides publiques locales…).

Si les demandes peuvent s’effectuer dès janvier, il faudra cependant patienter jusqu’au mois d’avril pour en bénéficier. Les dossiers ne seront en effet pas instruits avant cela.

Quant aux ménages aux revenus les plus élevés, ils jouiront, eux, du crédit d’impôt transition énergétique sur l’ensemble de l’année 2020.

A la proche de la retraite ? Faites le point de votre situation avec nos formateurs

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.