La candidature de François Baroin vous semble-t-elle pertinente ? A-t-il ce qu'il faut pour être l'homme "providence" qu'une certaine droite voit en lui ?

J'ai tendance à penser que la candidature supposée de François Baroin a quelque chose d'un peu artificiel. Elle est surtout portée par le parti, et pas par une grosse proposition politique. Elle n'est ni organique, ni soutenue par un projet fort : elle se concentre sur la personne du maire de Troyes, contrairement à celle d'un Bruno Retailleau ou d'une Valérie Pécresse, par exemple.

Somme toute, c'est une réponse à Emmanuel Macron qui ne se veut ni très disruptive, ni particulièrement éruptive.

"Il faut se méfier des évaluations en terme de côte d'amour"

Est-ce à dire que ce serait une mauvaise stratégie pour la droite de gouvernement ? Pas nécessairement.

Le positionnement de François Baroin, comme dit précédemment, n'est pas très éloigné de celui d'Edouard Philippe ou de Jean Castex. Dès lors, il lui devient possible de reprendre un électorat de droite qui pourrait être tenté par Emmanuel Macron. Potentiellement du moins. C'est une candidature lisse, qui n'a rien d'intrinsèquement mauvais et vise au contraire à rassembler, ce qui pourrait être pertinent compte tenu du contexte actuel. 

Du reste, il me semble important de se méfier des évaluations en terme de côte d'amour. Si primaire il doit y avoir, il faudra peut-être s'attendre à une situation comparable à celle rencontrée en 2016 : Alain Juppé aussi était caractérisé par un positionnement très centriste et caracolait au sommet des sondages. Il a tout de même explosé en vol face au bataillon très organisé de François Fillon et de Sens Commun.

Comparez les Mutuelles séniors et économisez toute l'année !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.