Les scénarios catastrophes en France ?

C’est le troisième jour consécutif que Marine Le Pen est à la une du Financial Times. Avec un article aujourd’hui qui fait plus de la moitié de la première page. Et cela illustre le sentiment qui règne chez les investisseurs internationaux, et en particulier anglo-saxon. Pour eux, Marine Le Pen peut gagner les élections. Et le risque s’est sensiblement accru du fait des difficultés de Fillon.

TENSION SUR LES TAUX D’INTÉRÊT

Conséquence immédiate : les taux d’emprunt français sont au plus haut depuis 18 mois et l’écart des taux avec l’Allemagne est au plus haut depuis 2012. 1.15%. Et un écart de taux de 0.78%

LES SONDAGES SE TROMPENT

Et pourtant aucun sondage ne vient appuyer ce scénario. Et c’est un argument qui conforte les traders et les investisseurs. Les sondages ne donnaient ni le Brexit, ni Trump gagnant et après avoir été pris deux fois violemment à contre-pied, les marchés veulent intégrer tous les scénarios, même, et surtout, ceux que les sondages jugent improbables, voire impossible. Et contrairement au cas du Brexit ou de Trump, les conséquences seraient claires sur les marchés : ils savent qu’une victoire de l’extrême droite provoquerait un vrai chaos sur les marchés français. Au-delà du scénario Le Pen, les marchés intègrent aussi un scénario Hamon-Mélenchon qui n’est pas franchement bon pour la dette ou encore un scénario d’absence de majorité absolue aux législatives. Et si on fait la somme de tous ces scénarios, les probabilités de secousses sur les marchés français deviennent plus fortes.

UN CHANGEMENT D'ENVIRONNEMENT

Il faut tout de même rappeler que les taux d’emprunt français restent bas dans l’absolu. Nous n’aurions jamais rêvé, il y a encore 3 ou 4 ans, de pouvoir financer notre dette abyssale et nos déficits toujours incontrôlés, à des taux tournant autour de 1%. Rappelons quand même qu’ils n’étaient qu’à 0.1% en octobre 2016. 0.10%. Mais nous sommes confrontés à un double problème. Nos élections bien-sûr. Mais aussi le fait que la Banque centrale européenne va avoir une marge de manœuvre de plus en plus réduite pour subventionner les cancres comme nous, car la croissance et l’inflation remontent en zone euro et que les voix s’élèvent en Allemagne contre la politique de la BCE. Ce week-end, le puissant ministre allemand des Finances, Wolfgang Schaüble a même jugé que Trump avait raison sur la sous-évaluation de l’euro mais qu’elle était le fait non pas du dumping allemand mais de la politique trop laxiste de la BCE. Il n’y a pas de panique, ce n’est pas un krach sur les taux français, mais c’est un avertissement qu’il faut prendre au sérieux.

LES TAUX IMMOBILIERS REMONTENT

Conséquence directe de l'environnement de marché, les taux d'emprunts immobiliers remontent pour le troisième mois consécutif. 1.38%. C'est certes une petite hausse par rapport aux 1.34% du mois précédent mais elle marque la fin, (temporaire?) de la folle baisse des taux que nous avons connue. Mais, encore une fois, rappelons que les taux, même à ce niveau, sont historiquement bas. Profitez-en pour faire un investissement immobilier à crédit. Et pourquoi ne pas songer à l'investissement en parts de SCPI à crédit

TOUCHEZ PAS À ANGELA !

Depuis quelques mois, tous les sortants sont balayés. Partout ou presque. Angela, notre dernier rempart contre les populismes du monde entier, semblait assurée de remporter pour la quatrième fois les élections en septembre. Mais la nomination de Martin Schulz comme candidat du SPD a provoqué une dynamique inquiétante. Et pour la première fois depuis 10 ans, un sondage donne le SPD devant le CDU. Ce n'est qu'un sondage mais c'est un vrai événement dans la vie politique allemande. Le SPD est crédité de 31% des voix, contre 21 il y a deux semaines, et le CDU/CSU de 30% contre 32.5%. Mais c'est quoi cette période de cauchemar...

I HAVE A NIGHTMARE

J'ai fait un cauchemar cette nuit. Pas un rêve à la Martin Luther King. J'ai vu la première photo du gouvernement sur les marchés de l’Élysée. Après les élections de mai. Avec Hamon président, Mélenchon premier ministre, Taubira ministre de l'Intérieur, Pierre Laurent ministre de l'Économie, Montebourg à la Justice, Hidalgo à l'industrie et Yves Jadot aux affaires étrangères. Je n'ai, évidemment, pas pu me rendormir.

L'ANNIVERSAIRE DU JOUR

C'est le 25ème anniversaire du traité de Maastricht. Si l'euro n'existait pas, nos taux seraient ce matin au-dessus des 10%, nous serions à la veille d'une dévaluation et l'économie entrerait en récession du fait de la flambée des taux d'intérêt.

SILICON VALLEY VERSUS TRUMP

La résistance s'organise. Les juges. La presse. Et maintenant la Silicon Valley. 97 entreprises dont les maîtres du Monde, Apple, Google, Facebook ou Microsoft, ont déposé une requête en Justice contre la décision de Trump de fermer temporairement les frontières aux ressortissants de 7 pays.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Les indices boursiers ont décroché: -0.98% pour le CAC à 4778, -0.99% pour l'Eurostoxx à 3240, peu de mouvements aux États-Unis avec le Dow en baisse de 0.09% et toujours au-dessus des 20,000 et en Asie ce matin avec le Nikkei en baisse de 0.38%. Le gagnant de ce début de semaine est l'or à 1235 dollars, le pétrole ne décolle pas des 53 dollars. Côté devises, le dollar chute en dessous de 112 contre le yen, l'euro chute à 1.07 dollar et le sterling chute à 1.2440 dollar. Les taux américains sont stables à 2.40% sur 10 ans. En Europe les taux périphériques se tendent un peu.

ON S'EN FOUT ?

Fillon présente ses excuses, on verra si c'est suffisant pour remettre la droite dans la course ; Un Français sur trois prend ses repas ailleurs que sur sa table de salle à manger ou de cuisine ; Un quart des Français commandent des repas en ligne, surtout les 18-24 ans ; Le fabricant de cœurs artificiels Carmat veut quitter la France pour protester contre la complexité, voire l'absurdité, des contraintes réglementaires françaises ; Patrick Sabatier va rejoindre la bande d'Hanouna ; Il va refaire froid.

FAITES PLAISIR À UN AMI

Inscrivez-le tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici.

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié sur MonFinancier.com le 07/02/2017.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet