Sommaire

Ingrid Betancourt

"Merci à l'armée de ma patrie, la Colombie, merci pour cette opération impeccable."

"Ce matin, quand je me suis levée à 4 h du matin, nous avions l'espoir que l'un d'entre nous serait bientôt libéré par une commission internationale de la Croix Rouge."

"Nous pouvions rêver, maintenir l'espoir vivant parce que nous écoutions les nôtres."

"J'entendais mon ex-époux, Fabrice (Delloye), qui me disait qu'il y avait une photo de moi sur le mont Blanc, en France."

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.