Sommaire

4. Les autres points de sa politique étrangère

La politique étrangère est le point sur lequel McCain espère être élu. En dehors de l'Irak et l'Iran, le candidat républicain souhaite s'attaquer de près au dossier de l'Afghanistan. Il estime que la stratégie militaire employée en Irak est payante, et qu'il faut reproduire la même en Afghanistan. Il souhaite par ailleurs renforcer les troupes de façon significative pour faire évoluer la situation d'un pays où le nombre de soldats américains tués est deux fois plus important qu'en Irak.

La Russie préoccupe énormément John McCain. Il considère qu'elle n'est plus une démocratie et qualifie même Poutine, le Premier ministre, de "nouveau Lénine" et de "nouveau Tsar de la Russie". Pour lui, ce pays n'est plus un allié, mais bien une menace qui pourrait conduire le monde à une nouvelle guerre froide, ou à la troisième guerre mondiale ! Il propose donc d'exclure la Russie du G8 dès que possible.Et parce que la Russie devient dangereuse, il tient à protéger les pays voisins : il s'est toujours opposé à l'invasion de la Russie en Georgie et aujourd'hui, il souhaite que la Georgie et l'Ukraine intègrent rapidement l'Otan, pour pouvoir intervenir en cas de prochains conflits. Il veut également s'assurer que la Pologne dispose bien d'un système de défense antimissile.

Parmi ses autres projets, il envisage l'extension du G8 à quelques pays démocratiques en pleine ascension, comme le Brésil ou l'Inde. Il souhaite aussi aider l'Europe à renforcer sa puissance politique et militaire et engager un rapprochement avec Cuba dès les premiers signes d'une "transition vers une démocratie libre et ouverte". Enfin, il veut poursuivre la lutte contre le terrorisme islamique, fermer le centre de Guantanamo et réduire les cas d'utilisation de la torture.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.