Sommaire

3. Privilégier Israël dans le conflit au Proche-Orient

Concernant le Proche-Orient, McCain s'est toujours prononcé en faveur d'Israël, à qui il promet "toute l'aide militaire et technologique" dont le pays pourrait avoir besoin pour se défendre. Pour lui, reprendre le processus de paix n'est pas envisageable tant que les Palestiniens n'acceptent pas de reconnaître l'existence de l'Etat israélien. John McCain veut bien engager une discussion avec Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne, mais il est totalement hostile à des négociations avec le groupe islamiste palestinien du Hamas. Il ne comprend pas "comment on peut discuter avec une organisation qui s'est fixée pour but de vous éliminer". S'il est élu, il travaillera sérieusement à isoler Israël de ses ennemis : la Syrie, le Hamas et le Hezbollah.En dernier recours, si ces tentatives de dialogue ne devaient pas aboutir, il prévient déjà qu'il n'hésitera pas à utiliser la force militaire.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.