Un rapport interne pointe des signes de radicalisation chez Mickaël Harpon

Un rapport du service de la préfecture de Paris où travaillait Mickaël Harpon met en lumière le profil complexe de cet employé "intégré" qui a poignardé à mort quatre fonctionnaires jeudi dernier.

Ce document précise ainsi qu’il aurait commenté l’attentat contre Charlie Hebdo en lançant à ses collègues : "c’est bien fait". Composé de quatre pages, il met également en lumière le fait que le comportement de l’assaillant envers les femmes avait changé. Deux éléments qui ont amené deux collègues de Mickaël Harpon à échanger avec un major de police chargé des signalements de la radicalisation dès juillet 2015. Mais, les deux agents n’ont pas formalisé leur signalement, indique le rapport qui confirme ainsi les propos de Christophe Castaner. 

Le rapport va cependant plus loin que ce que le ministre a bien voulu indiquer. Ainsi apprend-on que fin août-début septembre 2015, leur chef de section, un commandant de police, est revenu vers le major. Il lui aurait déclaré qu’'il n’y avait pas de sujet avec Mickaël Harpon et qu’il gérait à son niveau". Interrogés par des agents chargés des signalements de la radicalisation, les collègues et le chef de Mickaël Harpon auraient également assuré "qu’il n‘y avait 'aucun souci" avec lui. Les deux fonctionnaires auraient même affirmé n’avoir, à leur niveau, rien "détecté de suspect" dans l’attitude du futur tueur, qui ne manifestait "aucune animosité avec les femmes", note encore le rapport. Mais tous ces échanges seraient restés de nature informelle sans que rien ne soit formalisé par écrit.

"Si une difficulté particulière était apparue, depuis 2015, avec le comportement de Mickaël Harpon, je ne doute pas du fait qu’elle aurait été portée facilement à la connaissance de la hiérarchie pour prise en compte. Il n’en a rien été", conclut ainsi Françoise Bilancini, la patronne de la Direction du renseignement de la PP (DRPP) qui signe ce document et précise que ces éléments n’ont été portés à sa connaissance qu’après l’attaque meurtrière de jeudi, "dans le cadre de discussions informelles".

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.