C'était l'une des promesses du président Emmanuel Macron pendant la campagne : exonérer les heures supplémentaires dans les entreprises. Mais le coût d'une telle mesure est très élevé.  

Un chiffre qui dissuadera le président ? L'Observatoire français de conjoncture économique (think-tank plutôt à gauche) a publié samedi un rapport sur l'exonération des heures supplémentaires, promise par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. 

A en croire les résultats dévoilés par l'OFCE, cette exonération coûterait 3 milliards d'euros par an en moyenne au cours du quinquennat. Et son financement alourdirait également le bilan sur l'emploi : selon le mode de financement retenu (hausse de TVA, hausse des cotisations sociales ou baisse des dépenses publiques), les pertes seraient comprises entre 38 000 et 44 000 postes en 2022, précise l'OFCE, cité par l'AFP.

L'exonération annulée par Hollande en 2012 

Publicité
Si la défiscalisation des heures sup' peut avoir pour avantage d'augmenter le temps de travail des salariés (car moins de contraintes pour les entreprises) et donc leur pouvoir d'achat, elle aurait aussi pour point faible de favoriser le travail des employés déjà en poste, au détriment des personnes sans emploi. 

Après avoir été mise en place par Nicolas Sarkozy durant son mandat, l'exonération des heures supplémentaires avait été annulée dès 2012, lors de l'arrivée de François Hollande au pouvoir.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet