Sommaire

Issei Sagawa : "Je veux manger quelqu’un d’autre avant de mourir"

Issei Sagawa :Aujourd’hui, Issei Sagawa vit seul dans un appartement de la banlieue de Tokyo avec les revenus engendrés par sa célébrité.

Le cannibale japonais n’a aucun mal à parler aux médias et raconte toujours les détails de son crime, commis 30 ans auparavant, d’un ton très détaché.

Plus inquiétant encore, il affirme, lors d’une interview : "Je veux toujours manger une belle femme" et ajoute "je veux en remanger pendant que je suis en vie […]. Je n’éprouverai alors aucun désarroi à être guillotiné ou pendu, peu importe", car pour lui "mourir de la main d’une femme serait [sa] voie vers la rédemption".

Le cannibale japonais n’a, jusqu’à preuve du contraire, pas récidivé depuis l’assassinat de Renée Hartevelt… Mais pour combien de temps?  

 Crédit photo : capture d'écran du reportage Dans la tête du cannibale japonais - Planète Justice

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.