La France peut-elle critiquer la Grèce ?

Ces chiffres tombent mal. Alors que la France tente d'imposer, elle aussi, des nouvelles mesures d'austérité à la Grèce, elle affiche une explosion de sa dette. La dette publique a augmenté de 51.6 milliards d'euros en trois mois. Nous affichons une dette de 2100 milliards d'euros. 97.5% de notre PIB. La France n'est pas la Grèce mais elle n'est pas en position de donner des leçons.

SHAME ON US

Notre dette frôle les 100% du PIB. Un record dramatique. Comme celui du chômage. Malgré une hausse sans précédent de la fiscalité. Contrairement à la Grèce, les Français paient l'intégralité de leurs impôts même s'ils augmentent mois après mois. Mais où va cet argent ? Le gouvernement français n'a pas eu le courage des Anglais, des Allemands, des Irlandais, des Espagnols, des Italiens, des Portugais. Il n'a fait aucune vraie réforme (à part celle des collèges...) et n'a fait AUCUNE économie dans les dépenses publiques. La gabegie continue. Droite ou gauche, rien ne change. Shame on us.

MOINS BELLE LA GRÈCE

Essayons de comprendre ce qu'il se passe. La Grèce est officiellement en défaut de paiement. Elle n'a pas payé l'échéance de 1.6 milliard d'euros mardi à minuit au FMI. C'est une première pour un pays développé en 71 ans d'existence du FMI. Elle n'a plus le droit de recevoir de l'argent du FMI ni d'avoir accès aux réserves du FMI. Tsipras a tenté encore un coup de poker de la dernière heure pour obtenir un délai de l'Europe mais Angela Merkel a tenu bon. Le référendum devrait donc avoir lieu et les Grecs faire leur choix.

SI LES GRECS VOTENT

non, il y aura des nouvelles négociations. Si l'Europe et le FMI acceptent un réaménagement de la dette, c'est le cœur du problème, il y aura un accord. S'ils refusent, la Grèce s'acheminera inexorablement vers une sortie de l'euro. Mais les Grecs, comme le FMI, comme l'Europe feront tout pour l'éviter. Si les Grecs votent oui, le plan d'aide sera activé et on gagnera quelques mois en perdant quelques dizaines de milliards d'euros sans résoudre les deux problèmes essentiels : le poids de la dette grecque et l'absence d'infrastructure économique et fiscale du pays.

L’ÉTONNANTE RÉSISTANCE DE L'EURO

Aucune réaction de l’euro au défaut de paiement grec. Je suis frappé par l’évolution de l’euro cette semaine. Certes il a un peu glissé lundi à l’ouverture des marchés après l’annonce du referendum depuis il fluctue peu et se maintient, pour l’instant relativement bien. Et c’est quand même très étonnant car ce sont les fondements mêmes de la zone euro et de l’euro lui-même qui sont ébranlés par des événements que l'on peut, une fois de plus, qualifiés d’historique. Depuis la nuit du mardi, à minuit, on a tout de même un pays de la zone euro qui n’a pas payé une échéance de prêt au FMI. C’est une première pour la zone euro, mais c’est également la première fois que ça arrive à un pays développé depuis les 71 ans de l’existence du FMI

L'EURO EN EMBUSCADE

Comment peut-on expliquer cette résistance ? Tout d’abord, elle ne pourrait être que temporaire. L’euro attend peut-être, comme nous, de savoir comment tout cela va se terminer, comment vont voter les Grecs et ce qu’il se passera concrètement s’ils votent non. On peut aussi se dire que les investisseurs ne croient toujours pas au Grexit et attendent une solution de dernière minute une de plus. La dernière explication et celle-ci me plaît c’est que finalement la zone euro et sa monnaie seraient plus forte sans la Grèce. Rappelons tout de même que c’est la Grèce qui a provoqué la crise financière européenne et qui a fait tomber l’euro de son piédestal. Vous remarquerez d’ailleurs que plus personne ne remet en cause l’existence de l’euro et que plus personne ne parle de son explosion.

AMUSANT

Le magazine suisse l'Hebdo consacre sa couverture et un dossier à un "guide de survie à l'usage des Suisses" face à quel danger ? Les Français... Le titre : "Au secours, mon chef ou mon voisin est Français". Le danger donc ce sont les expatriés français ou les travailleurs frontaliers. Les Suisses nous trouvent arrogants, adeptes du copinage, claniques ; notre valeur sera mesurée en fonction de notre formation ou de notre réseau même si nous sommes "nuls" et nous perdons notre temps "à débattre le pourquoi du comment, la place de la virgule à gauche ou à droite d'un mot" (Le Figaro). En bref, les Suisses nous adorent.

PAUVRES RETRAITES

Si le gouvernement tombe sur le nouveau rapport du Conseil d'orientation des retraites, ils sont foutus. Le COR a comparé le niveau de vie des retraités et des actifs et les chiffres sont sans appel ; niveau de vie du retraité est à 103% de celui des actifs, leur patrimoine brut est supérieur de 17% et leur patrimoine financier est ...70% plus élevé. La guerre des générations va commencer...

ON VOUS AURA PRÉVENUS....

C'est une fois de plus un signe qui confirme que vos retraites seront réduites. Il est temps, si vous ne l'avez pas encore fait, de vous organiser. Il est temps de souscrire à un contrat d'assurance-vie spécial retraite, MonFinancier Retraite Vie, dont le fonds euro, Suravenir Opportunités, a rapporté 3.85% en 2014*.

COMIQUE

Encore un nouveau candidat à l'investiture américaine. Le 16ème... Chris Christie, le gouverneur du New Jersey. Il ne manque plus que Clint Eastwood et Arnold Schwarzenegger et le compte est bon.

QUEL BEAU PAYS

La Cour Suprême des États-Unis a donné un avis favorable au maintien de l'injection létale pour l'application de la peine de mort malgré la longue agonie qu'elle a provoquée pour de nombreux condamnés.

JE VAIS PASSER LA JOURNÉE

planqué dans mon bureau climatisé. On prévoit 39° à l'ombre cet après-midi.

À LIRE

Le rapport de la Cour des Comptes sur Pôle Emploi repris par Le Parisien. En résumé, les coûts explosent, les chômeurs sont peu suivis et le nombre d'offres baisse. Tout ça avec un budget de 5 milliards d'euros par an...5 milliards!

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

*Taux de rendement pour 2014 net de frais annuels de gestion et hors prélèvements sociaux et fiscaux et hors frais éventuels liés à la garantie décès du fonds SURAVENIR OPPORTUNITÉS. Garantie en capital hors fiscalité et/ou frais liés au contrat. Contrairement aux fonds en euros à capital garanti, les unités de compte ne garantissent pas le capital versé et sont soumises aux fluctuations des marchés financiers à la hausse comme à la baisse. Les performances et rendements passés ne préjugent pas des performances et rendements futurs

Edito publié sur MonFinancier.com le 01/07/2015.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet