La réforme fiscale américaine a été adoptée. Ça y est. C'est fait. Trump a remporté son pari. Faire adopter sa réforme fiscale avant la fin de l'année. Après le Sénat, c'est la Chambre des Représentants qui a adopté le texte. C'est un événement massif pour les États-Unis.

DU JAMAIS VU DEPUIS REAGAN

Une réforme fiscale comme on n'en avait pas vu depuis Ronald Reagan. Une baisse d'impôts sans précédent. Après négociations c'est donc à 21% que le taux d'impôt sur les sociétés va atterrir. Contre 35% aujourd'hui. On n'est pas tout à fait aux 15% promis par Trump pendant sa campagne mais c'est tout de même spectaculaire. Un bonus exceptionnel pour des entreprises qui vont voir automatiquement leurs profits augmenter dès l'année de 10 % en moyenne, et pour certaines de 30%.

PREMIÈRE VICTOIRE POUR TRUMP

Et donc première victoire pour Trump depuis le début de son mandat. Après toutes ses initiatives bloquées soit par des juges soit par le Congrès, le voici qui tient enfin ce qu'il considère lui-même, en toute modestie, comme un triomphe. Il faut dire que l'événement est de taille puisqu'il est parvenu pour une fois à rallier son propre parti derrière lui. Un parti qui n'a maintenant qu'une idée en tête : les élections de mi-mandat. Et pour les Républicains après le fiasco du début du mandat de Trump, il fallait un succès majeur pour revenir sur le terrain et éviter une débâcle aux élections. Ils sont persuadés maintenant de tenir un argument majeur face aux électeurs. Les démocrates eux vont aller au combat en qualifiant cette réforme d'une réforme pour les riches, ce qui est en grande partie vrai.

LA RÉACTION DES MARCHÉS À LA BAISSE DES IMPÔTS

La Bourse américaine a peu réagi à la nouvelle. Il faut dire qu'elle était largement anticipée depuis quelques jours et que les indices américains avaient déjà explosé tous les records cette semaine avec une année de superbe performance. Plus intéressante néanmoins la réaction des taux américains. Ils sont remontés. À un niveau qu'on n'avait pas vu depuis 9 mois ce qui implique que les investisseurs anticipent tout de même que cette baisse d'impôts pourra avoir un impact significatif sur l'économie, peut-être sur l'inflation et que la FED devra peut-être booster ses taux plus que prévu. Trump finit l'année sur une victoire. Les États-Unis finissent l'année avec un avantage concurrentiel majeur, l'économie reçoit un boost dont elle n'avait même pas besoin alors qu'on est déjà en situation de plein-emploi. C'est impressionnant.

LA MAUVAISE NOUVELLE DU JOUR

Encore une. Pour Uber. La Cour européenne a jugé qu'Uber n'était pas une application mais une compagnie de taxis. Ce qui a évidemment une implication majeure sur le statut de ses chauffeurs, sur sa réglementation et sur les charges sociales à payer. Cela ne va pas arranger les pertes déjà massives d'Uber.

COUNTRY OF THE YEAR

Il faut lire le "Christmas double issue" spécial Noël de The Economist. Cela vous fera les vacances. The Economist, comme chaque année, a nommé un "Country of the Year". Guess what ? La France est Country of the Year ! C'est pas beau ça ?

LES ÉLECTIONS DU JOUR

La Catalogne. Elle doit à nouveau voter. Et confirmer ou pas sa volonté d'indépendance. En sachant que les dirigeants indépendantistes sont poursuivis par la justice pour sécession.

LA CONDAMNATION DU JOUR

La Pologne. Procédure totalement inédite.La Commission européenne a ouvert une procédure contre la Pologne sur le non-respect de l'état de droit. En cause, entre autres, la soumission du pouvoir judiciaire au pouvoir politique. Varsovie a trois mois pour rétablir la situation, ce qu'elle ne fera évidemment pas. Next step : condamnations et sanctions ? On ne sait pas. C'est une première.

J-10 POUR L'ABONNEMENT : QU'EST-CE QUE VOUS ATTENDEZ ?

Il ne vous reste plus que 10 jours pour profiter de notre offre sur l'abonnement MonFinancier privé. Conseil boursier, conseil en allocation d'actifs et réponses aux questions d'argent : votre conseiller privé à 129 euros pour un an (au lieu de 159 euros). N'attendez plus et recevez en plus notre guide de l'investissement en Bourse. Vous n'allez quand même pas attendre le dernier jour pour profiter de cette offre ??? Je m'abonne à MonFinancier privé pour 129 euros pour un an.

LE TTSO DU JOUR

"Oubliez le 24 décembre !" Comme chaque année, la fête la plus importante (et la plus oecuménique) du calendrier aura lieu le 21 décembre. Nous voulons parler bien sûr du Global Orgasm Day For World Peace aka La Journée Mondiale de l'Orgasme pour la Paix dans le Monde. Le principe : depuis 2006, le 21/12, il vous est demandé de dédier votre/vos orgasme(s) à la Paix dans le monde. Vous pouvez sacrifier à cette juste cause seul/e, à deux ou à autant que vous voulez, mais pour ce qui est de l'horaire, le mieux est de rejoindre la communion orgasmique mondiale qui aura lieu à 11h11 GMT, c'est à dire midi onze notre heure. Prétextez un déjeuner client. N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Acheter la rumeur et vendre la nouvelle. Cet adage est parfaitement approprié à ce qu'on observe sur les marchés. Wall Street ne s'est pas emballé après l'adoption de la réforme fiscale aux États-Unis. Le Dow Jones a cédé 0,11% à 24.726 points, le S&P 500 a perdu 0,08% à 2.679 points et que le Nasdaq reculé symboliquement de 0,04% à 6.961 points. C'est surtout du côté des taux qu'il y a de l'animation, le 10 ans américain se tend à 2,48%, sous l'effet des anticipations d'inflation. L'OAT à cette même échéance se tend également à 0,73% et le Bund à 0,40%. L'euro/dollar se renforce face à un dollar affaibli par les prises de bénéfices après l'adoption de la réforme fiscale, à 1,1870 dollar.

ON S'EN FOUT ?

Michel Barnier accepte l'idée d'une transition pour le Brexit mais il ne souhaite pas qu'elle dépasse le 31 décembre 2020 ; Stéphane Richard sera finalement jugé pour l'affaire Tapie, ça tombe mal, la décision de son éventuel renouvellement à la tête d'Orange était pour février, bye bye ; Taxify change de nom pour Txfy après une interdiction d'utiliser le mot taxi ; Xavier Niel va racheter Eir, l'opérateur irlandais ; Carlos Ghosn prépare, enfin, sa succession, envoyez vos candidatures ; Édouard Philippe est sous pression pour sa petite balade en jet privé à 350,000 euros ; Succès pour le black Friday en France avec une hausse de 48% du nombre de commandes en lignes par rapport à 2016 ; Je cherche une bonne bûche glacée au chocolat.

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié sur MonFinancier.com le 21/12/2017.