Un membre de la famille de Jean Castex devait être auditionné durant l'été au sujet d'une affaire mêlant travail illégal et violation du code de l'environnement. Dans une enquête, Mediapart révèle que les investigations ont été interrompues trois jours après la nomination du Premier ministre.

Jean Castex aurait-il étouffé une affaire embarrassante ? Cela fait bientôt deux mois qu'il exerce ses fonctions de Premier ministre à Matignon. Selon un article de Mediapart, une enquête judiciaire ouverte en 2019 a pris fin le lundi 6 juillet 2020, soit trois jours après la nomination du chef du gouvernement.

Le parquet de Perpignan avait commencé des investigations sur "les conditions d'exploitation de bennes à ordures par des ferrailleurs dans des déchetteries de la communauté de communes Conflent-Canigó", écrit le journal. À ce moment, la dite communauté était présidée par Jean Castex…

Suite à l'audition d'un fonctionnaire au mois de juin, les recherches devaient alors s'intéresser à la responsabilité des pouvoirs publics dans l'imbroglio autour de ces fameuses bennes. L'affaire a soudainement été stoppée sans explication. La vice-procureure en charge de l'affaire, Elodie Torres, évoque un simple "hasard de calendrier"... De quel genre d'affaire s'agissait-il ? 

Jean Castex : de quelles infractions parle-t-on ? 

Les forces de l'ordre enquêtaient alors sur des infractions au code de l'environnement et au code du travail. Les bennes incriminées seraient gérées depuis plusieurs années par deux familles pradéennes dans des "conditions opaques". Mediapart précise que ce système "est en place depuis au moins 2008", année qui coïncide avec la première élection de Jean Castex à la mairie de Prades. Sans doute, le retentissement d'une telle affaire aurait exposé médiatiquement le Premier ministre, bien qu'il ne soit pas impliqué ni de près ni de loin. En effet, c'est l'un de ses proches qui aurait dû être interrogé cet été… 

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.