Une demi-heure d'escapade dans le bourg d'Hennebont dans le Morbihan a suffi à sa gloire. Découvrez l'incroyable histoire de ce jeune fugueur de 7 mois.

L’alpaga d’un curé breton se fait la malle chez un opticien : il voulait des câlins

Une visite peu commune ! Le 18 janvier dernier, l’opticien d’Hennebont dans le Morbihan, ne s’attendait certainement pas à accueillir un tel client. Entre 11h30 et midi, les portes automatiques se sont en effet ouvertes devant un jeune alpaga de 7 mois. "On l’a vu arriver dans la rue, tourner la tête vers le magasin et s’arrêter devant les portes automatiques", avait décrit à Ouest France, Hélène, une employée.

L’animal, qui s’est échappé de son enclos, n’a pas hésité à entrer paisiblement dans la boutique sous des regards stupéfaits. Avait-il besoin de lunettes pour retrouver son chemin ? Non, selon les personnes présentes, il "cherchait (simplement) des câlins".

Publicité

Son maître, qui n’est autre que le curé en charge des paroisses du doyenné, était finalement venu le chercher une demi-heure plus tard, a dévoilé ce lundi 28 janvier Le Télégramme.

Publicité

"La clôture n’était pas assez solide et il devait chercher ses congénères. Il a juste descendu la rue et s’est retrouvé désorienté. Tout ce qu’il voulait en entrant dans le magasin, c’était des câlins", a affirmé le propriétaire.

Mais les clichés du photographe du coin venu immortaliser ce moment, ont fini par faire le tour du monde.

L’alpaga d’un curé breton se fait la malle chez un opticien : un véritable buzz international

Au vu de l’engouement et des questionnements de nombreux internautes quant à la provenance du camélidé, Ronan Graziana, le prêtre, jusqu’ici très discret, a exprimé sa crainte."Nous avons déjà eu des vols d’animaux au presbytère. Aussi, je préférais rester discret. Sabactani venait juste d’arriver chez nous quand il a fugué. Il est encore jeune, super-craquant et sociable, voire très pot de colle ! Il pourrait suivre n’importe qui. Mais finalement, maintenant, tout le monde le connaît et sait où il habite ! "

Il a même fait la une des journaux internationaux. "On m’a rapporté que Sabactani était passé dans le New York Times, le Daily Mirror, ou encore un journal de Singapour…"

Pour éviter qu’il ne fugue à nouveau, la protection de l’enclos a été renforcée. Il pourrait aussi avoir un nouveau compagnon.

En vidéo : Avez-vous déjà vu un lama prendre un taxi ?