Bourdes de l’Etat : la carte grise numérique, on en parle ?

Durant des années, il convenait de patienter une dizaine de jours avant de recevoir sa carte grise. Mais cela, c’était avant. Avant quoi ? Avant le lancement, il y a moins d’une année, d’une plateforme en ligne de l'Agence nationale des titres sécurisés (ANTS). Son ambition ? Permettre à l’administration de gagner du temps. Le problème, c’est que de multiples bugs informatiques ont mis à mal le dispositif en question. Ainsi, ce passage au numérique a généré un délai d’attente pouvant atteindre les six semaines pour les automobilistes souhaitant obtenir leur carte grise. Et s’il n’y avait qu’elle ! Il en va de même aujourd’hui pour l’obtention d’un permis de conduire. Idem pour ce qui concerne les changements d’adresse ou les cessions de véhicules, poursuit BFM.

En mars dernier, pas moins de 400 000 dossiers étaient en attente de traitement privant autant d’automobilistes d’utiliser le véhicule qu’ils venaient d’acheter. Près d’un an après sa mise en orbite, le site de l’ANTS reste particulièrement lent, tout comme le temps d’attente pour recevoir sa carte grise. Le système continue, lui, à être confronté à de multiples bugs.

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.