Sommaire

Les avantages des salariés d’EDF très contestés : des salaires bien plus élevés qu’ailleurs

8% de plus en moyenne.

Tel est le constat de la Cour des comptes après étude de l’ensemble de la politique salariale de l'entreprise publique.

En 2017 par exemple, un cadre de la société gagnait en moyenne 6.717 euros brut par mois. Soit 10% de plus qu’un cadre travaillant chez un concurrent, détaille l’Obs.

En 6 ans, les salaires du groupe énergétique ont progressé davantage que l’inflation : en moyenne 2,67% en 2017, après une hausse de 4,15% en 2016.

Si cela ne pose aucun problème en soi, cette pratique peut semblait incompréhensible lorsque l’entreprise en question connaît "un contexte financier difficile avec des défis majeurs et une libéralisation accrue" rappelle l’Obs.

"EDF a perdu près de 100.000 clients chaque mois en moyenne au cours de l'année 2017, et subit la baisse des prix apparue fin 2015 sur le marché de gros de l'électricité", stipulent les magistrats.

Pour preuve, les recrutements ont considérablement été restreints (1.700 en 2017 contre 4.000 en 2014). "Les baisses d'effectifs engagées à partir de 2015 ont contribué à contenir l'augmentation des dépenses de personnel. Néanmoins, elles n'ont pas été accompagnées par les réformes indispensables de la politique salariale. L'entreprise continue d'offrir des rémunérations élevées et une série d'avantages, sans équivalent, dont bénéficient salariés et anciens salariés, largement déconnectées des performances de l'entreprise."

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.